Les montres françaises

Publié le 3 Septembre 2018

Manufacture Française : Pequignet !

Manufacture Française : Pequignet !

Je travaille depuis très longtemps sur ce sujet, mais au fur et à mesure de mes « explorations », je découvre des éléments qui lient des marques et des « prétentions » d’origine françaises. Il n'existait pas de liste exhaustive de toutes les marques de montres se réclamant d'une origine hexagonale, même si la mention "Paris" ne peut confirmer certaines d'entre-elles comme étant fabriquées sur notre territoire. En réalité, il ne suffit pas d'avoir un nom à consonnance francophone pour pouvoir apposer sur le cadran : "Fabriqué en France"... et surtout parce que ce label n'existe pas et n'est pas reconnu comme l'Helvétique "Swiss Made" ! 

 

La liste MBA est la plus complète et la plus fiable existant à ce jour. Je dois pour cela remercier les nombreux passionnés français qui régulièrement attirent mon attention sur les petits nouveaux ou les oublis. Merci !

 

Dans la liste alphabétique déroulée ci-après, nous trouverons un peu dans le désordre des marques établies en France (siège social) qui sont soit « installées », ou prétendument installées ! – Certaines profitent d’une renommée liée au marché du luxe « hexagonalement réputé », mais fabriquent intégralement en Suisse – d’autres assemblent peut-être certains éléments ou la montre entière à partir de pièces venues d’horizons multiples – certaines encore ne se tracassent pas avec ces considérations et importent directement du Sud-est asiatique des pièces plus ou moins de qualité, quand d’autres aussi mêlent les deux dernières versions.

 

Il existait en France une seule manufacture, c’était Pequignet. Les avis étaient partagés en ce qui concernait l'origine de certaines pièces composant les montres. En principe, tous les assemblages étaient faits en France. Malheureusement, fin 2016, elle s'est trouvée en redressement judiciaire. Après bien des difficultés et un dépôt de bilan Pequignet est de nouveau dans la course. En effet, un collectif regroupant 4 membres de l'équipe a repris l'entreprise début 2017, sous la direction de l'un d'entre eux : Dani Royer. Une grande partie des emplois sont préservés et la marque reste dans son berceau à Morteau.

 

Une petite maison : Lornet, pointe son nez dans ce cénacle très fermé. En développant son nouveau calibre MLA-01, elle pourrait prétendre aujourd'hui à ce titre de "Manufacture" - Elle cite sans équivoque toutes les origines françaises de ses pièces, faisant travailler de vrais artisans horlogers français de la région de Morteau. Elle parviendra à ce titre en fabriquant elle même tous ces composants. Un travail cependant déjà remarquable et exceptionnel, comme d'ailleurs le calibre PH-010 conçu et assemblé en France par Phenomen !

 

Il y en avait une autre jusqu’en 2011 : FDMN (fabrication de montres normandes) de Karsten Frasdorf, extrêmement prometteuse, mais les difficultés liées à la mise en place d’une telle créativité franco-française a voué (pour le moment) cette belle aventure au sommeil !

 

Quand à d’autres expériences du même type (Vincent-Paris, par exemple), elles n’ont pas trouvé les débouchés nécessaires pour leur permettre de perdurer, mais les calibres étaient là importés. D’autres expériences sont à encourager, comme Vangarde qui modifie un calibre ETA réputé en en faisant une œuvre d’art et qui pourrait nous surprendre avec de belles originalités. Plus récemment HOF Watches tente le même parcours.

 

Tous les autres se retrouvent dans les cas plus haut cités ou des conditions hybrides, quand elles ne créent pas de petits calibres fabriqués en France avec des composants d’origine diverses. 

Dodane Type 23

Dodane Type 23

Alors voici la liste (environ 300 marques) :

 

9H Vintage, Aerotime, ActivRadio, Agatha Paris, Aglaïa & Co, Agnès B, AHA, Aight, Akteo, Akrone, Alain Silberstein, ALB (Atelier Le Brézéguet), All Blacks (SMB Besançon), All Meca, Anthony, Antoneli, Aritocrazy, Arpiem, Arthus Bertrand, Atelier, Atelier Arts Mécaniques, Atelier des montres, Audace One, Auctor, Automat, Auricoste, Awake, Baltic, Baricentro, Barthelay, Bayard (Spiero Horlogerie), Bell & Ross, Benjamin Muller, Berthet, Beltonn, Beuchat, Bianchi, Blancarré, Blancier, Bodet, Boomberg 1968, Bord à bord, Borderlake(1), Boucheron, Bouchonnet (ComtéSavoie 1947), Brantome, BRM, Briston, Burel, Carmafix, Cartier, Carzo & Lieuter, Catena, CBD, Ceciaa, Celsior, Certus Paris, Chanel, Charles Hubert Paris, Charles Oudin, Charlie Watch, Chaumet, Cheval Remy, Christian Miche, Chrono Freeze, Chronowatch, Citime, Cobra, Commune de Paris 1871, Corniche, Dalery, Damoiselle D, David Legrand, Davis, Decathlon, Depancel, Devred 1902, Dièse - Duc Oger (Vivre le Marais), Dior, Dodane, Dolphin Watches, Doplr, Duc Decreon de St Pierre, Dutrain, DWYT, Elite, Elixa, Elsa Lee, Ernest, Farol, Ferdinand Berthoud, Fernweh, Fleurus, Florian Chosson, Fjord, Fontenay, FOB Paris, Fontenay, French Custom, French Wood, Frenesy, Fréret-Roy, Fugue, Go Watches, Grayton, GTO, Guionnet, Gustave et Cie, Guy Clarac,  Halchimy, Harpo, Hector H, Hegid, Herma Anguenot, Hermès, Hervet Watches,  Hexagonale, Hof Watches, Horae Volant, Humbert-Droz, Hyoga, Ilegal Paris, Immersion, Jacques Stussy, Japy, Jaz, Jean Baptiste Viot, Jean Bellecour,  Jean de Laubret - Kody, Jean-Louis Frésard,  Jean Muller, Jean-Pierre Lepine, Jetlag, Jost Burgi, J&Y Trinquet, Kankki, Kelton, Kiplé (SDL), Klokers, Korloff, Koppo - L'atelier des Montres, Lacoste, Laps, Laval, La Manufacture, La Trotteuse & Cie, Laruze, Le Quart d'Heure Français, L'origine du temps, Les Partisanes, Landeron, Lebois & Co, Lip, L.Leroy, Lord Henry, Lorma, Lornet,  Louis Cottier, Louis Jeansol, Louis Pion, Louis Villiers, Luc Monnet & Cyril Brivet-Naudot (Arts Mécaniques), Lulu Castagnette, Luthes, Luzaka, Mademoiselle Anne, Maison Bonnet, Mauboussin, Marea, Maty, Matwatches, MCFLY, MCK, MenHa Tann,  Menthe à l'eau, Michel Epenoy (Arvor - Dulcy), Michel Herbelin, Mikael Bourgeois, Millow, MMT, Mona (Monawatches), Moncozet, Moove, Montale Paris, Montreskull, Moog, Mou Company, March LA.B, Morgan, Mr Lenoir, Motor Watch Design, MW & Co, Myno, Nanoblock, Nautec, Navitec, Nevo Watch, Nowa Paris,  Novy, Nuage, Obrey, Octopus Watches, Offshore Limited, Olivier Jonquet, Olivier Randin, Opex, Opinion Chronographe, Ossauwatch, Oui (Merci), Oxygen, Pam Tim, Panamers, Passy 1850, Patrouille de France, Patton, Paul Valentine, Pequignet, Pfaro, Phenomen, Philippe Conroy, Philippe Tournaire, Pascal Coyon, Place Vendôme (la marque !), Polar France, Pierre Lannier, Poiray, Prima Classe,  Project o Concept, Pyrénama, Quentin Carnaille, Ralf Tech, Redear, Regnier, Remontet, Réné Mouris, Renoma, Reservoir, Rezin, Rochet, Routine, Roxy, Saint Honoré, Sartory Billard, Schroeder, Semper & Adhuc, Sila, Silberstein, Sismeek, Skalli Paris, Splitsen, Steel time, ST Dupont, Tayroc, Tekday (Certus), Tempus Paris,  Thierry Gibernon, Thirsty Watch, Thomas Sabo, Timetobekult, T. Miltonn, Trendy, Trilobe, Triton, Ultra, Urmage, Utinam, Vangarde, Vasco, Vegea, Very Mojo, Vicomte A, Voriagh, Vuillemin Regnier, Yema, Yonger & Bresson, Yves Bertelin, Vasco Watch, Vicomte Arthur, Waooh, Water Freeze, Watford (Citime), WF, William L, Wysiwatch, XME Company, Zadig & Voltaire, Zoeline, ZRC, 4N, ...

 

MAJ. 24 mai 2019

 

Depuis 2016, quelques marques citées ou non assemblent à nouveau en France, comme LIP, Kelton ou Louis Cottier. Certains ateliers artisanaux réalisent aussi dans notre pays quelques poignées de montres dans des marques discrètes (ex. Baierlein près d'Avignon, Triskell en Bretagne, ou AHA en Alsace), mais si vous en connaissez d'autres, merci de nous communiquer leurs noms, comme certains l'ont fait en 2017 (Merci Guillaume !) et, qui ont donc été rajoutés à la liste. Il faudra cependant rester pragmatiques sur la définition du Made in France si l'on veut considérer que ces garde-temps ne sont pas, dans la grande majorité des cas, conçus, puis fabriqués avec des pièces de l'industrie française. Ne serait-ce que ce qui concerne les mouvements, en dehors des vieux calibres parfois encore utilisés ou des créations francophones récentes. Le Made in France n'est pas le Swiss Made ! Il n'y a donc comme on l'a dit aucun critère minimum qui garantisse aujourd'hui le soi-disant label. On peut par exemple, voir des choses très étranges : une montre intéressante, la première de "Merci" qui produit sa LMM-01 (portée par Emmanuel Macron), pensée en France et française de cœur, mais assemblée en Suisse avec des composants suisses !   

On peut signaler des produits comprenant un ou plusieurs éléments étrangers (dont des modules suisses) qui sont cependant totalement assemblés en France à la main par des artisans, comme Damien Koch, Mikael Bourgeois, Jean Louis Frésard, Pascal Coyon, Thierry Gibernon, Christian Miche, Olivier Jonquet, Valentin Remontet, Sylvain Pinaud et quelques autres ... Ce sont souvent des montres réalisées en peu d'exemplaires, prisées par les collectionneurs, mais au juste prix. La création française n'est pas près de s'éteindre !

 

Avertissement : Vous serez sans doute étonnés de ne pas trouver certaines marques de luxe ayant pignon sur rue dans la capitale – ceci est dû au fait que quelques-unes d’entre-elles par opposition à d’autres ayant gardé leur siège social en France, ont complètement délocalisé leurs fabrications horlogères en Suisse (Il est difficile de les classer parfaitement - par ex. Chanel  Horlogerie fabriqué en Suisse a gardé son siège en France - plus d'infos ici :  link  Il y a plusieurs autres comme Poiray etc..)  on peut compter un certain nombre de marques de luxe comme Hermès, Chaumet, Guy Laroche ou Nina Ricci… J'aime aussi observer que certains créateurs (ceux de Charlie Watch) prennent la décision de fabriquer leurs montres à Paris même si leurs calibres quartz viennent de Suisse. D'autres emboîtent le pas comme Mauboussin. Par ailleurs, il n’est pas question de dire ici que les marques présentées sont toutes dignes de confiance. Il en reste un certain nombre très douteuses – ni de lister toutes celles de « bas de gamme » distribuées dans les réseaux du type « Hypermarché » comme Clyda, Pally Jane, R Fight, Louis Chatel, Performer, Pic et Poc, Fizz, Auriol, Action, Quantième, Corador, B&G, Tous mes Bijoux et quelques autres que nous rajouterons au fur et à mesure de leur identification. Ces marques n’ont pas d’existence propre et ne sont qu’un nom distribué par un groupe multi-activités. On peut noter aussi des "essais" plutôt amusants pour ne pas les qualifier de "gadgets", comme Stilic Force. Cependant, la grande majorité reste un ensemble de marques typiquement horlogères, consacrant son savoir-faire sur la distribution de garde-temps. Cet article ne va pas non plus lister les synergies entre certaines marques, mais elles existent. Les montres connectées ne sont pas listées (il y en a un certain nombre), ni les fabrications très particulières à l'attention des malvoyants, des sportifs, des infirmières et de tous les utilisateurs spécifiques. Ce qui peut réellement nous rassurer, c’est le fait que l’industrie hexagonale de montres n’est pas si terrassée que cela et que nous pourrions espérer des meilleurs d’entre-elles, les soubresauts et la reconnaissance qui leur permettra de reprendre une vieille place largement oubliée de la création horlogère française.

 

(1) Borderlake, la seule marque française de montres en bois SWISS MADE, mais ne propose que des mécanismes quartz pour le moment. Probablement la seule marque de montres en bois digne d'intérêt sur le marché et à des tarifs identiques aux plus mauvaises productions chinoises.

 

Cet article a été publié à plusieurs reprises depuis 2013 - A chaque mise à jour il est réédité.

MONTRES DE FRANCE - MEILLEURES MONTRES FRANCE - MEILLEURES MONTRES FRANCAISES - TOUTES LES MONTRES DE FRANCE - FRANCE MONTRES - MARQUES FRAN9AISES DE MONTRES - MONTRES ET BRACELET DE FRANCE - LES MARQUES DE MONTRES FRANCAISES - MONTRES DE FABRICATION FRANCAISE - FRANCE, TOUTES LES MARQUES DE MONTRES

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié dans #Informations 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Suchet 11/10/2020 01:25

Bonjour,
Pensant faire plaisir à mon ami, je lui ai acheté une montre à gousset de la marque J&Y Trinquet.
Je n’ai pas retrouvé cette marque dans votre dossier Ni dans vos listes, très intéressants au demeurant.
Que pouvez-vous me dire de cette marque?
D’avance merci.
Cordialement,
Frédéric

Armand Billard 05/02/2019 09:28

Bonjour Monsieur
toujours des articles de grande qualité !
je crois cependant que Corniche est suedois, jouant sur la mise en scène française / côte d'azur. COMPANY DETAILS
Winqvist Röja Group Ltd Reg No: 556920-9868 VAT ID: SE556920986801
Östermalmsgatan 87A 114 59 Stockholm
Amicalement
Armand Billard

montres bonnes affaires 05/02/2019 10:20

Merci Armand pour votre contribution. En effet Corniche Watches est une très belle marque et nous sommes heureux de l'avoir intégrée à la récente liste des marques de milieu de gamme, mais si elle "surfe" en effet sur une certaine "vague" française, c'est plus dans l'esprit et en souvenir des moments agréables de l'enfance des fondateurs. Ils demeurent suédois et ne se prévalent pas d'un quelconque rattachement industriel avec la France. Cependant, si vous regardez bien dans la liste des marques dans l'article concernant les montres françaises, nous l'avions bien intégrée, en raison de cet esprit amical entre les peuples, qui rappelle aux acquéreurs de cette marque, que la France compte dans le monde horloger. Merci pour votre remarque et toujours bienvenu dans nos efforts communs pour présenter les meilleures marques horlogères à prix raisonnable. Jimmy

Jo 15/12/2018 09:28

Je n'arrive pas à savoir précisément si la marque de montre eric Tabarly se veut Française ou non. Elle fait aussi fabriquer ses montres chez notre voisin Suisse. Je vous laisse juger si elle fait partie de la liste ou non. En tout cas merci pour votre liste, grâce à elle nous pouvons redécouvrir notre actualité horlogère, la plus complète possible. Pouvez vous m'expliquer pourquoi en France on ne fait pas un label made in france à l'image des suisses? Pour justement protéger notre marché et revendiqué une excellence française? Il y a bien la démarche des montres routines mais je ne suis pas sur que ce label soit bien adapté à l'horlogerie, mais ca va dans le bon sens. Derrière question, pourquoi certaines marques ne se regroupent t elles pas pour concevoir et fabriquer un mouvement 100% français tout en diminuant les coûts et les risques? Merci

montres bonnes affaires 15/12/2018 13:34

Bonjour Jo,

Vous posez des questions pertinentes, mais auxquelles nous n'avons que des réponses parcellaires.
SW2D qui fabrique et distribue la marque Eric Tabarly est installée à Oyonnax, c'est donc une société française. Elle fait fabriquer ses montres en Suisse, comme d'autres entreprises horlogères françaises les font fabriquer ailleurs dans le monde. Nous n'avons plus en France d'outil complet permettant de fournir tous les composants nécessaires à une montre 100% française. Actuellement (et malgré certaines synergies avec la Suisse ou l'Asie), seul Pequignet conçoit et fabrique ses montres en France. d'autres, comme par exemple Lornet s'appuient sur le maximum de fabricants d'éléments en France, mais pour la plupart des marques, on utilise les facilités existantes en Suisse, en Asie, en Allemagne ou au Japon. C'est ainsi, le marché a évolué.

Quand à définir un label franco-français, vous pensez bien qu'en l'absence de ces seules capacités de tout fabriquer, personne ne se lance à le promouvoir. Je doute d'ailleurs qu'on arrive à vraiment devenir capable de fabriquer en France (ne serait-ce) que des éléments assemblés… mais j'espère avoir tort !

Enfin, ce que vous évoquez existe déjà : Par exemple (et depuis déjà quelques années, le groupe Ambre qui distribue par exemple Yema ou Yonger et Bresson) a réalisé un mouvement français qui est installé dans certaines de leurs montres. Malheureusement (et j'en ai parlé à plusieurs reprises sur le Blog). Il ne semble pas convaincre et reste à perfectionner. De plus un certain nombre des sous-composants viennent d'Asie.

On peut imaginer (en progressant un peu), retrouver la capacité de refabriquer certains mécanismes anciens (réellement français) et peut-être les perfectionner pour pouvoir les intégrer à des montres, dont on saurait enfin fabriquer tous les composants dans l'Hexagone - Mais cela reste prématuré ! Il existe certaines marques qui utilisent de vieux stocks de ces mouvements qui demeurent disponibles. Ils sont entièrement démontés, remontés, réglés et parfois améliorés, mais cela reste marginal !

Jo 14/12/2018 20:32

Bonjour. Il manque la marque Doplr dans votre liste, qui se veut françaises, mais qui fait malheureusement construire en Suisse. S'ils trouvent le succès commercial je leurs souhaite d'avoir l'intelligence de faire construire leurs montres à Besançon. C'est dommage de ne pas faire participer son propre pays, qui est chargé d'histoires et de savoirs faire. Bien cordialement.

montres bonnes affaires 14/12/2018 23:02

Bien vu Jo, une belle découverte !

Guillaume 19/09/2018 20:56

Trois nouvelles marques potentielles à rajouter à la liste :
Montres Patrouille de France
Halchimy
René Mouris

montres bonnes affaires 19/09/2018 21:24

Merci Guillaume, j'ai vérifié - Je valide !

Guillaume 12/09/2018 20:52

Mise a jour avec quelques nouvelles marques :
Merci Nuage
Semper et Adhuc
Hegid

montres bonnes affaires 12/09/2018 22:49

Parfait Guillaume ! la marque MERCI était indiquée sous la mention "OUI (Merci)" J'allais rajouter Nuage, mais bien vu pour les autres ...

Ksyrium 08/09/2018 21:32

Au moins chez Kelton c'est clair et honnête , au dos de la montre on trouve cette gravure :
"Assemblé en France".

montres bonnes affaires 09/09/2018 17:43

Oui, c'est vrai, mais il y a quelques autres marques qui le disent ou le gravent aussi. Ce qui est plus douteux, c'est la mention : Fabriqué en France ! il faudra faire la différence entre "assemblé, fabriqué, conçu et contrôlé en France".... au moins le "Swiss Made" a des règles de label : c'est 60% de composants suisses, un mouvement suisse et l'assemblage en Suisse… reste que les composants complexes, peuvent quand même contenir des pièces originaires d'Asie ! Quand on fera un label français, il faudra être clair et précis. Malheureusement, à part quelques artisans, il y a très peu d'entreprises qui peuvent fournir des "composants" français !

Abel T 07/09/2018 22:05

Bonjour, que pensez vous des montres Anthony ?

montres bonnes affaires 07/09/2018 22:29

Bonjour Abel. En 2010, FORUMAMONTRES a publié un fil de commentaires sur ce sujet. Certains usagers se questionnaient à juste titre sur cette nouvelle marque mécanique, qui semblait se prévaloir d'une origine française. Anthony Perez qui a fondé la marque ainsi que le Groupe MAF (Montres Anthony France) basé dans le Sud Ouest est aujourd'hui encore le dirigeant de la boutique Internet "MaMontreAutomatique" qui propose à prix bas, des montres uniquement entrainées par un calibre mécanique. la plupart des marques vendues sont d'origine purement chinoises, d'autres sont moins connues, mais ne pourraient être porteuses que de composants à bas prix pour être en mesure d'atteindre les prix de vente proposés - Mais cela est une autre histoire !
La marque Anthony qui suivait les mêmes principes, n'existe plus. Il s'agissait sans doute de montres chinoises rebadgées et elles n'ont probablement pas touché leur public - Sans doute aussi grâce à la vigilance des connaisseurs qui ont put avertir les consommateurs.
Il est possible d'avoir une idée des montres Anthony de l'époque sur la page Facebook dédiée qui a cessée d'être mise à jour depuis 2010 : https://fr-fr.facebook.com/Montres-Antony-France-249687520276/ - cette page est toujours active, mais pourrait être effacée suite à cette mise au point. Je n'ai pas, en vous expliquant tout ceci, l'intention de nuire à cette marque, car elle n'existe plus, ni même à son fondateur, qui a tout à fait le droit de vendre ce qu'il veut, comme il le veut - mais puisque vous me posez la question, j'y réponds avec le plus de justesse et de vérité possible, ce qui est aussi l'objectif du Blog MBA.
Vous me pardonnerez donc de ne pas avoir inclus cette marque dans la liste de cet article. Ce n'est pas, à mon sens, un épisode significatif d'une marque qui se serait imposée.

Ano 04/09/2018 09:55

Bonjour, s'agissant de Lornet, il prétend au 100% Made in France, mais en creusant un peu, l'organe régulateur, et puis enfait presque l'ensemble des rouages ne sont pas Français. Certes ce n'est pas évident de le faire et c'est compréhensible, mais dommage de trop s'en vanter.
Ensuite en Artisan, il faut regarder le travail fantastique de Jean-Baptiste Viot (que vous avez cité), puriste qui crée tout de A a Z, Pascal Coyon aussi est pas mal etc... de nouvelles générations de jeunes horloger Français arrivent, donc on en a pas finis avec l'horlogerie Française, bien qu'un coup de pouce pour avoir un Label pourrait être apprécié.

montres bonnes affaires 04/09/2018 10:10

Merci Ano pour ces précisions. En effet, les choses bougent beaucoup et il faut savoir, comme vous l'avez fait, lire entre les lignes. Il est certain que les amateurs d'horlogerie et les experts ne se laisseront pas abuser par un discours incomplet. Dans les affaires, il est souvent d'usage de laisser "interpréter" les choses, afin, sans dire de mensonges, de suggérer ce qui malheureusement peut devenir une version acceptée par le public. On voit cela pour pratiquement tous les produits. Nous devons aussi tous ensemble reconnaître le travail de quelques artisans défricheurs, qui repoussent les limites de ce que l'on croit pouvoir réellement faire dans un pays comme la France, sans réels moyens horlogers profonds, établis et efficaces, comme nous pouvons en trouver des légions en Suisse.
Cependant, rien n'étant impossible à celui qui entreprend par passion, nous verrons encore de belles choses et des horlogers français repousser les limites de ce possible.
Le Label, oui ! mais le veut-on vraiment ? A mon avis, ça prendra encore une décennie !