GTO

Publié le 5 Janvier 2015

GTO3

 

 

Philippe Gaso est un entrepreneur français, fondateur en 1983 du Groupe FLIP Technology, spécialisé dans l’instrumentation et l’électronique embarquée, c’est dire combien il m’est sympathique puisque j’étais moi-même engagé dans les premières réflexions dès 1977 ! Son grand-père possédait une boutique d’horlogerie à Gênes, en Italie qui portait le nom de Genova Tecnica Orologi. Il commercialisait dans les années 30, les toutes premières montres à complication. Cette culture, associée à une passion pour la course automobile l’a naturellement dirigé vers la création d’une nouvelle marque de montres reprenant en acronyme les initiales GTO !

En effet, bien connu dans les compétitions historiques du Dauphiné, de Corse ou du Pas de Calais, il a récemment remporté la première place sur le circuit de Lédenon (entre Nîmes et Avignon) pour le Trophée Lotus.  

 

  

Les montres GTO sont typées « course automobile », c’est une évidence ! On y retrouve des pédales de frein en lieu et place de boutons de chronométrage ou les cadrans alignés comme sur les tableaux de bord des voitures sportives. Un soin particulier a été apporté à la finition des garde-temps qui embarquent des modules quartz de chez Miyota. La marque GTO créée cette année  link ), s’appuie déjà sur un joli réseau de distributeurs, mais reste accessible directement sur la boutique du Site maison : link . 

Avec des produits virils et imposants (entre 48 et 55mm), la marque composée de 5 modèles autour de 300 euros s’adresse surtout aux hommes amateurs de belles mécaniques. Le mot n’est pas trop fort quand on sait que GTO planche déjà sur de prochains modèles automatiques.

 

GTO1            GTO4

  

Finalement, ce qui est important c’est le soin apporté à cette collection qui est assemblée selon d’excellents standards horlogers.GTO2 

Les concepteurs qui ont utilisé l’acier, la fibre de carbone pour les boîtiers, le cuir matelassé ou de style « autruche » pour les bracelets ont voulu au-delà de l’attention ajoutée à la construction, apporter un esprit qualitatif, sportif et à forte personnalité. 

L’entreprise basée dans la région lyonnaise fait partie de ce « mouvement de renouveau » de l’horlogerie tricolore qui s’appuie sans timidité sur le savoir faire international et à qui nous souhaitons une vraie réussite. Après la vente des premières montres, la marque s’ouvre déjà à l’international.    

Rédigé par montres bonnes affaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent 14/11/2016 13:26

Bonjour à tous ,
j'avais découvert , par hasard , cette marque sur la toile et elle avait attiré mon attention à cause du look accès sur le milieu automobile . Des montres pas pour tout les poigniez vu leurs diamètres et très peut discrètes . Mais ce qui m'avait dissuadé à l'époque est que le fabriquant ne donnent aucun renseignement sur les mouvements installés( et c'est toujours le cas ) . Je trouve cela incroyable et inacceptable que des fabricants voir même des sites de ventes ne pas donnent aucune infos sur les mouvements . Même si bien sûre à ce tarif l'on se doute bien qu'ils ne sont pas de très hautes qualités. Dommage ce look automobile pas si répandu que ça me plaisait beaucoup.

montres bonnes affaires 14/11/2016 14:16

Et oui, Laurent, c'est bien le plus courant problème ! On ne peut pas obliger les fabricants à indiquer le type de mécanisme et il est vrai que beaucoup d'acheteurs qui ne connaissent pas les différences se laissent endormir avec des infos du type "calibre YB123". C'est bien pourquoi nous sommes là : D'abord informer les acheteurs sur les pièges et les non-dits, les orienter vers les meilleurs produits et surtout donner un coup de pied dans la fourmilière, pour que les fabricants tirent la qualité vers le haut en gardant des prix raisonnables.

Klein 13/01/2015 18:56

Bonjour à tous

Je viens de recevoir la GTO racer rouge. Mon avis est plutôt mitigé. Je mets de cotés l'écrin qui fait un peu tock. La montre semble plutôt de bonne facture, la taille est acceptable mais je trouve
dommage que les bords sont assez important, ce qui laisse un rond centrale plus modeste que ce que pourrait laisser espérer l'ensemble. Le bracelet est jolie à l'oeil mais le revêtement imitation
carbone, donne un aspect un peu plastique. Le point qui me gène le plus, c'est le visuel du cadran, je ne sais pas si c'est le fond du cadran, là aussi en 'carbone', ou le fait que le verre ne
semble pas anti reflet mais le résultat donne une impression de confusion, de fouillis. Le chronomètre est anecdotique car il faudrait des yeux de Linx pour mesurer quoi que se soit. Je suis plutôt
dessus, même si l'histoire de cette montre m'avait interpellée. Et malgré la bonne affaire, acheté 199€ au lieu de 349€, je pense que je vais retourner l'objet. Je ne sais pas si mon avis est très
claire mais mon ressentie n'est pas facile à décrire.

montres bonnes affaires 13/01/2015 20:12



Merci Klein pour votre témoignage. Nous informons toujours les fabricants d'une transparence absolue concernant leurs produits. Nous avons eu des retours positifs, mais pas sous forme de
"commentaires", ce qui fait qu'ils ne peuvent être publiés. Cependant, il faut noter deux choses: D'abord ces montres sont relativement imposantes et tiennent de la place sur nos poignets et
notre existence même - Ce n'est pas à néglger ! Ensuite, ce problème de l'effet carbone a déjà été pointé. Il ne se marie pas toujours très bien avec une certaine complication des écrans. J'ai
moi-même une montre (d'une autre marque) avec fond d'écran carbone. Les reflets rendent parfois la lecture hazardeuse. Il est important que les fabricants en tiennent compte et adaptent leur
fabrication avec des traitements appropriés.