Publié le 14 Septembre 2018

MERCER Concorde - (Made in USA) Miyota 9039 automatique - verre saphir - 340 €

MERCER Concorde - (Made in USA) Miyota 9039 automatique - verre saphir - 340 €

Dans sa constance : donner l’heure de la plus jolie façon, l’horlogerie – contrairement  à ce que l’on pourrait supposer en considérant son anatomie – a varié d’innombrables fois sans jamais abandonner son dessein.

Elle a pourtant en rejoignant nos poignets, su trouver ses publics, comme c’est d’ailleurs le cas de la plupart des biens de consommation : Des montres d’entrée de gamme pour les petites bourses à celles de grand luxe pour les plus fortunés, tout en respectant la qualité possible ou nécessaire de ses composants et des principes de fabrication.

 

Varié, elle a…en migrant déjà de nos poches de gilet à nos manchettes, puis en introduisant le Quartz et d’innombrables formes, matériaux, techniques et modèles de distribution. Il est possible aujourd’hui sans devoir concevoir son propre modèle idéal, de trouver dans toutes les gammes, la montre qui nous plaira ou nous conviendra le mieux. On dit de ce genre d’offre qu’elle a atteint sa stature adulte.

 

Je vous parle le plus souvent du milieu de gamme, des séries de garde-temps qui s’évertuent à rattraper le juste milieu. Les fabricants de ces incontournables mettent un point d’honneur à construire des objets dont le rapport qualité/prix est équilibré. Ces montres sont belles, bien construites, durables et abordables. Elles pourraient suffire à nos besoins et nous avons avantage à continuellement les redécouvrir. Elles n’éclipseront pourtant jamais les autres gammes… mais pourraient elles être remplacées par autre chose ? Les classes, les moyens disponibles, les goûts se contentent la plupart du temps de rester à leur place, mais l’attrait de la nouveauté, de la révolution même, des nouveaux horizons techniques et visuels redistribue parfois le jeu !

 

C’est pourquoi j’ai choisi aujourd’hui de vous parler de l’horlogerie militante.

Une horlogerie qui d’une certaine façon cherche par l’action à faire triompher ses idées, ses opinions et qui défend activement une cause. Ce sont le plus souvent des Artisans qui sont à l’origine de ces productions confidentielles. On observe ce phénomène depuis les années 2000 et il faut bien lui donner un nom !

Dans cette entreprise, des créateurs indépendants et souvent parfaitement formés, se lancent à la fois dans l’ouvrage et dans la créativité. De nouveaux supports, remplaçant la publicité classique, ils usent et parfois abusent du financement participatif pour assurer leur productions, mais rencontrent la plupart du temps un franc succès : Les gens aiment les nouvelles idées qui leur sont bien expliquées

 

En assurant la fabrication et la distribution de quelques dizaines de montres originales, ces petites structures qui n’ont rien à voir avec les entreprises établies et installées, se font connaître et suscitent l’engouement par l’audace, proposant des produits pensés, finis et fiables. Les gens en général et les amateurs d’horlogerie en particulier sont friands de courage et d’innovation. Chacun est servi !

On voit donc littéralement, des dizaines de petites marques émerger, ayant toutes écoulé leurs premières créations et renouvelant avec toujours plus de motivation le genre ! Ce sont systématiquement des produits de grand intérêt, à prix équilibré.

La recette du succès est presque toujours la même et tend à devenir une constante, qui au moins pour quelques décennies restera la règle !

 

Une conception garantie par les créateurs, utilisant des composants connus pour leur valeur irréprochables et venant d’horizons divers. Les bons ateliers sont partout : En Suisse, en Allemagne, à Hong Kong. Le rapport équilibré étant le principe le plus recherché, c’est l’économie qui prime, accréditée par le nombre de pièces assurées à la livraison. Les mécanismes les plus courants sont majoritairement japonais, mais peuvent être de très bonne qualité chinoise, ou exceptionnellement extraite d’anciens stocks en parfait état et occasionnellement suisses.

Les bracelets sont soignés, comme les boîtes de présentation. Rien n’est laissé au hasard et souvent les souscripteurs sont largement associées aux diverses étapes de la conception et de la fabrication.

Puis avec la notoriété et la réussite, les entreprises nouvelles souvent perdurent et continuent d’innover. Elles s’établissent dans le paysage horloger comme des structures militantes !

 

Les prix s’établissent généralement entre 300 et 600 euros, frôlant les 250 euros pour de bonnes montres à Quartz et atteignent rarement les 1000 euros pour les plus évoluées. Elles sont majoritairement – cependant –, animées par un mouvement mécanique, qu’il soit manuel ou automatique.

Quelques noms parmi les plus significatives : Akrone, Barrington Griffiths, Bausele, Beaubleu, Charlie Watch, Erroyl, Gavox, Griffin Emblem, Hof Watches, Magrette, Marloe, moVas, Project O Concept, Promotheus, Sartory Billard, Slow, Valimor, William L 1985, pour celles déjà présentées sur MBA, mais beaucoup d’autres dont il faudra aussi parler, comme Raven, Hegid, Gibernon, Boschett, Mercer, Makara, Maranez, Hirwill, Ventus, Helgray… et quelques dizaines d’autres !

Voir les commentaires

Publié le 10 Septembre 2018

Limes

Depuis 1924 en Allemagne, Karl Ickler est synonyme d’excellence horlogère. A l’époque la société qu’il fonda produisait des boîtiers de montres. C’est toujours le cas aujourd’hui malgré le coup d’arrêt dû à la guerre. La famille encore aux commandes depuis la reprise en 1947 est représentée par la troisième génération (Thomas Ickler)… et s’est largement diversifiée par la création de plusieurs marques de montres réputées : Autran & Viala (dont nous avons déjà parlé), Defakto, Archimède et bien sûr Limes qui est l’objet de notre présentation.

A Pforzheim, creuset germanique de l’horlogerie, Limes produit depuis 1990 des montres de très haut standard contenant le plus souvent des calibres ETA ou Sellita.

Endurance, Nightfight et Chyros, des séries aux multiples combinaisons !

Endurance, Nightfight et Chyros, des séries aux multiples combinaisons !

Avec ses séries spécifiquement destinées aux dames, Limes propose aussi plusieurs collections pour les hommes : Pharo, Endurance, Nighflight et Chyros. Alors que la première se décline en plusieurs modèles – de la montre classique au chronographe –, Endurance propose des garde-temps techniques et sportifs de grande dimension. Nightflight nous entraîne quand à elle dans le monde de l’aviation. Des montres sobres et efficaces ! Quand à Chyros les variantes nous dévoilent des montres modernes, performantes et parfois laissant apparaître un cœur ouvert. Tous les modèles de Limes sont mécaniques : Une rigueur technique allemande dans un boîtier maison irréprochable, entrainés par des mécanismes suisses éprouvés. Le reste des équipements dans le même esprit !

Pour ces dames : série Phara

Pour ces dames : série Phara

Limes : Une simplicité enrobée d’efficacité que le milieu de gamme nous garantit toujours. Une sorte de transcendance du concept !

Largement méconnues en France, ces montres ne peuvent que vous satisfaire pour des prix justes et équilibrés (de 780 € à 1940 € pour la plus chère, avec une moyenne de 1000 € pour la plupart des modèles homme). https://www.limes-watches.com/

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié le 3 Septembre 2018

Manufacture Française : Pequignet !

Manufacture Française : Pequignet !

Je travaille depuis très longtemps sur ce sujet, mais au fur et à mesure de mes « explorations », je découvre des éléments qui lient des marques et des « prétentions » d’origine françaises. Il n'existait pas de liste exhaustive de toutes les marques de montres se réclamant d'une origine hexagonale, même si la mention "Paris" ne peut confirmer certaines d'entre-elles comme étant fabriquées sur notre territoire. En réalité, il ne suffit pas d'avoir un nom à consonnance francophone pour pouvoir apposer sur le cadran : "Fabriqué en France"... et surtout parce que ce label n'existe pas et n'est pas reconnu comme l'Helvétique "Swiss Made" ! 

 

La liste MBA est la plus complète et la plus fiable existant à ce jour. Je dois pour cela remercier les nombreux passionnés français qui régulièrement attirent mon attention sur les petits nouveaux ou les oublis. Merci !

 

Dans la liste alphabétique déroulée ci-après, nous trouverons un peu dans le désordre des marques établies en France (siège social) qui sont soit « installées », ou prétendument installées ! – Certaines profitent d’une renommée liée au marché du luxe « hexagonalement réputé », mais fabriquent intégralement en Suisse – d’autres assemblent peut-être certains éléments ou la montre entière à partir de pièces venues d’horizons multiples – certaines encore ne se tracassent pas avec ces considérations et importent directement du Sud-est asiatique des pièces plus ou moins de qualité, quand d’autres aussi mêlent les deux dernières versions.

 

Il existait en France une seule manufacture, c’était Pequignet. Les avis étaient partagés en ce qui concernait l'origine de certaines pièces composant les montres. En principe, tous les assemblages étaient faits en France. Malheureusement, fin 2016, elle s'est trouvée en redressement judiciaire. Après bien des difficultés et un dépôt de bilan Pequignet est de nouveau dans la course. En effet, un collectif regroupant 4 membres de l'équipe a repris l'entreprise début 2017, sous la direction de l'un d'entre eux : Dani Royer. Une grande partie des emplois sont préservés et la marque reste dans son berceau à Morteau.

 

Une petite maison : Lornet, pointe son nez dans ce cénacle très fermé. En développant son nouveau calibre MLA-01, elle pourrait prétendre aujourd'hui à ce titre de "Manufacture" - Elle cite sans équivoque toutes les origines françaises de ses pièces, faisant travailler de vrais artisans horlogers français de la région de Morteau. Elle parviendra à ce titre en fabriquant elle même tous ces composants. Un travail cependant déjà remarquable et exceptionnel, comme d'ailleurs le calibre PH-010 conçu et assemblé en France par Phenomen !

 

Il y en avait une autre jusqu’en 2011 : FDMN (fabrication de montres normandes) de Karsten Frasdorf, extrêmement prometteuse, mais les difficultés liées à la mise en place d’une telle créativité franco-française a voué (pour le moment) cette belle aventure au sommeil !

 

Quand à d’autres expériences du même type (Vincent-Paris, par exemple), elles n’ont pas trouvé les débouchés nécessaires pour leur permettre de perdurer, mais les calibres étaient là importés. D’autres expériences sont à encourager, comme Vangarde qui modifie un calibre ETA réputé en en faisant une œuvre d’art et qui pourrait nous surprendre avec de belles originalités. Plus récemment HOF Watches tente le même parcours.

 

Tous les autres se retrouvent dans les cas plus haut cités ou des conditions hybrides, quand elles ne créent pas de petits calibres fabriqués en France avec des composants d’origine diverses. 

Dodane Type 23

Dodane Type 23

Alors voici la liste (environ 300 marques) :

 

9H Vintage, Aerotime, ActivRadio, Agatha Paris, Aglaïa & Co, Agnès B, AHA, Aight, Akteo, Akrone, Alain Silberstein, ALB (Atelier Le Brézéguet), All Blacks (SMB Besançon), All Meca, Anthony, Antoneli, Aritocrazy, Arpiem, Arthus Bertrand, Atelier, Atelier Arts Mécaniques, Atelier des montres, Audace One, Auctor, Automat, Auricoste, Awake, Baltic, Baricentro, Barthelay, Bayard (Spiero Horlogerie), Bell & Ross, Benjamin Muller, Berthet, Beltonn, Beuchat, Bianchi, Blancarré, Blancier, Bodet, Boomberg 1968, Bord à bord, Borderlake(1), Boucheron, Bouchonnet (ComtéSavoie 1947), Brantome, BRM, Briston, Burel, Carmafix, Cartier, Carzo & Lieuter, Catena, CBD, Ceciaa, Celsior, Certus Paris, Chanel, Charles Hubert Paris, Charles Oudin, Charlie Watch, Chaumet, Cheval Remy, Christian Miche, Chrono Freeze, Chronowatch, Citime, Cobra, Commune de Paris 1871, Corniche, Dalery, Damoiselle D, David Legrand, Davis, Decathlon, Depancel, Devred 1902, Dièse - Duc Oger (Vivre le Marais), Dior, Dodane, Dolphin Watches, Doplr, Duc Decreon de St Pierre, Dutrain, DWYT, Elite, Elixa, Elsa Lee, Ernest, Farol, Ferdinand Berthoud, Fernweh, Fleurus, Florian Chosson, Fjord, Fontenay, FOB Paris, Fontenay, French Custom, French Wood, Frenesy, Fréret-Roy, Fugue, Go Watches, Grayton, GTO, Guionnet, Gustave et Cie, Guy Clarac,  Halchimy, Harpo, Hector H, Hegid, Herma Anguenot, Hermès, Hervet Watches,  Hexagonale, Hof Watches, Horae Volant, Humbert-Droz, Hyoga, Ilegal Paris, Immersion, Jacques Stussy, Japy, Jaz, Jean Baptiste Viot, Jean Bellecour,  Jean de Laubret - Kody, Jean-Louis Frésard,  Jean Muller, Jean-Pierre Lepine, Jetlag, Jost Burgi, J&Y Trinquet, Kankki, Kelton, Kiplé (SDL), Klokers, Korloff, Koppo - L'atelier des Montres, Lacoste, Laps, Laval, La Manufacture, La Trotteuse & Cie, Laruze, Le Quart d'Heure Français, L'origine du temps, Les Partisanes, Landeron, Lebois & Co, Lip, L.Leroy, Lord Henry, Lorma, Lornet,  Louis Cottier, Louis Jeansol, Louis Pion, Louis Villiers, Luc Monnet & Cyril Brivet-Naudot (Arts Mécaniques), Lulu Castagnette, Luthes, Luzaka, Mademoiselle Anne, Maison Bonnet, Mauboussin, Marea, Maty, Matwatches, MCFLY, MCK, MenHa Tann,  Menthe à l'eau, Michel Epenoy (Arvor - Dulcy), Michel Herbelin, Mikael Bourgeois, Millow, MMT, Mona (Monawatches), Moncozet, Moove, Montale Paris, Montreskull, Moog, Mou Company, March LA.B, Morgan, Mr Lenoir, Motor Watch Design, MW & Co, Myno, Nanoblock, Nautec, Navitec, Nevo Watch, Nowa Paris,  Novy, Nuage, Obrey, Octopus Watches, Offshore Limited, Olivier Jonquet, Olivier Randin, Opex, Opinion Chronographe, Ossauwatch, Oui (Merci), Oxygen, Pam Tim, Panamers, Passy 1850, Patrouille de France, Patton, Paul Valentine, Pequignet, Pfaro, Phenomen, Philippe Conroy, Philippe Tournaire, Pascal Coyon, Place Vendôme (la marque !), Polar France, Pierre Lannier, Poiray, Prima Classe,  Project o Concept, Pyrénama, Quentin Carnaille, Ralf Tech, Redear, Regnier, Remontet, Réné Mouris, Renoma, Reservoir, Rezin, Rochet, Routine, Roxy, Saint Honoré, Sartory Billard, Schroeder, Semper & Adhuc, Sila, Silberstein, Sismeek, Skalli Paris, Splitsen, Steel time, ST Dupont, Tayroc, Tekday (Certus), Tempus Paris,  Thierry Gibernon, Thirsty Watch, Thomas Sabo, Timetobekult, T. Miltonn, Trendy, Trilobe, Triton, Ultra, Urmage, Utinam, Vangarde, Vasco, Vegea, Very Mojo, Vicomte A, Voriagh, Vuillemin Regnier, Yema, Yonger & Bresson, Yves Bertelin, Vasco Watch, Vicomte Arthur, Waooh, Water Freeze, Watford (Citime), WF, William L, Wysiwatch, XME Company, Zadig & Voltaire, Zoeline, ZRC, 4N, ...

 

MAJ. 24 mai 2019

 

Depuis 2016, quelques marques citées ou non assemblent à nouveau en France, comme LIP, Kelton ou Louis Cottier. Certains ateliers artisanaux réalisent aussi dans notre pays quelques poignées de montres dans des marques discrètes (ex. Baierlein près d'Avignon, Triskell en Bretagne, ou AHA en Alsace), mais si vous en connaissez d'autres, merci de nous communiquer leurs noms, comme certains l'ont fait en 2017 (Merci Guillaume !) et, qui ont donc été rajoutés à la liste. Il faudra cependant rester pragmatiques sur la définition du Made in France si l'on veut considérer que ces garde-temps ne sont pas, dans la grande majorité des cas, conçus, puis fabriqués avec des pièces de l'industrie française. Ne serait-ce que ce qui concerne les mouvements, en dehors des vieux calibres parfois encore utilisés ou des créations francophones récentes. Le Made in France n'est pas le Swiss Made ! Il n'y a donc comme on l'a dit aucun critère minimum qui garantisse aujourd'hui le soi-disant label. On peut par exemple, voir des choses très étranges : une montre intéressante, la première de "Merci" qui produit sa LMM-01 (portée par Emmanuel Macron), pensée en France et française de cœur, mais assemblée en Suisse avec des composants suisses !   

On peut signaler des produits comprenant un ou plusieurs éléments étrangers (dont des modules suisses) qui sont cependant totalement assemblés en France à la main par des artisans, comme Damien Koch, Mikael Bourgeois, Jean Louis Frésard, Pascal Coyon, Thierry Gibernon, Christian Miche, Olivier Jonquet, Valentin Remontet, Sylvain Pinaud et quelques autres ... Ce sont souvent des montres réalisées en peu d'exemplaires, prisées par les collectionneurs, mais au juste prix. La création française n'est pas près de s'éteindre !

 

Avertissement : Vous serez sans doute étonnés de ne pas trouver certaines marques de luxe ayant pignon sur rue dans la capitale – ceci est dû au fait que quelques-unes d’entre-elles par opposition à d’autres ayant gardé leur siège social en France, ont complètement délocalisé leurs fabrications horlogères en Suisse (Il est difficile de les classer parfaitement - par ex. Chanel  Horlogerie fabriqué en Suisse a gardé son siège en France - plus d'infos ici :  link  Il y a plusieurs autres comme Poiray etc..)  on peut compter un certain nombre de marques de luxe comme Hermès, Chaumet, Guy Laroche ou Nina Ricci… J'aime aussi observer que certains créateurs (ceux de Charlie Watch) prennent la décision de fabriquer leurs montres à Paris même si leurs calibres quartz viennent de Suisse. D'autres emboîtent le pas comme Mauboussin. Par ailleurs, il n’est pas question de dire ici que les marques présentées sont toutes dignes de confiance. Il en reste un certain nombre très douteuses – ni de lister toutes celles de « bas de gamme » distribuées dans les réseaux du type « Hypermarché » comme Clyda, Pally Jane, R Fight, Louis Chatel, Performer, Pic et Poc, Fizz, Auriol, Action, Quantième, Corador, B&G, Tous mes Bijoux et quelques autres que nous rajouterons au fur et à mesure de leur identification. Ces marques n’ont pas d’existence propre et ne sont qu’un nom distribué par un groupe multi-activités. On peut noter aussi des "essais" plutôt amusants pour ne pas les qualifier de "gadgets", comme Stilic Force. Cependant, la grande majorité reste un ensemble de marques typiquement horlogères, consacrant son savoir-faire sur la distribution de garde-temps. Cet article ne va pas non plus lister les synergies entre certaines marques, mais elles existent. Les montres connectées ne sont pas listées (il y en a un certain nombre), ni les fabrications très particulières à l'attention des malvoyants, des sportifs, des infirmières et de tous les utilisateurs spécifiques. Ce qui peut réellement nous rassurer, c’est le fait que l’industrie hexagonale de montres n’est pas si terrassée que cela et que nous pourrions espérer des meilleurs d’entre-elles, les soubresauts et la reconnaissance qui leur permettra de reprendre une vieille place largement oubliée de la création horlogère française.

 

(1) Borderlake, la seule marque française de montres en bois SWISS MADE, mais ne propose que des mécanismes quartz pour le moment. Probablement la seule marque de montres en bois digne d'intérêt sur le marché et à des tarifs identiques aux plus mauvaises productions chinoises.

 

Cet article a été publié à plusieurs reprises depuis 2013 - A chaque mise à jour il est réédité.

MONTRES DE FRANCE - MEILLEURES MONTRES FRANCE - MEILLEURES MONTRES FRANCAISES - TOUTES LES MONTRES DE FRANCE - FRANCE MONTRES - MARQUES FRAN9AISES DE MONTRES - MONTRES ET BRACELET DE FRANCE - LES MARQUES DE MONTRES FRANCAISES - MONTRES DE FABRICATION FRANCAISE - FRANCE, TOUTES LES MARQUES DE MONTRES

Voir les commentaires

Publié le 28 Août 2018

Revue de la montre Rotary Chronographe « Vintage » GB00600/05

Rotary est une vieille marque originaire de Suisse qui a été fondée par l’horloger Moise Dreyfuss en 1895 à la Chaux de Fonds https://www.rotarywatches.com/en/ , mais le logo de la roue ailée ne fut introduit qu’en 1925 quand les fils de Moise (Georges et Sylvain) ouvrirent leur première boutique en Grande Bretagne pour y importer la marque. Les créations et brevets suivirent avec la première montre anti-choc dans les années 1935 puis le développement grâce aux premières commandes de l’armée Britannique en 1940 qui appointa Rotary comme distributeur officiel.

 

Dans le même temps, le troisième fils de Moise, René Dreyfuss avait créé en Suisse (1890) une marque sœur de plus haute qualité qui prit le nom de Dreyfuss & Co en 1925, étant connue précédemment sous celui de Dreyfuss fils. René resta à la tête de la Compagnie jusqu’en 1974, toujours dirigée par un descendant : Robert Dreyfuss.

 

Rotary est également dirigée par le même arrière petit fils Robert Dreyfuss, mais a conservé son implantation Britannique, réalisant de temps en temps des modèles élaborés selon le label « Swiss Made ».

 

Les deux sociétés ont été rachetées en 1974 par Citichamps, l’un des plus grands groupes chinois d’horlogerie qui possède également plusieurs marques Suisses comme Eterna, Corum et quelques autres, conservant leur culture et leur fabrication suisse, mais pour les modèles courants (ex. Rotary)… tout est réalisé à présent en Asie, les dirigeants actuels restant en poste.

 

La conception nouvelle des montres Rotary suit donc le modèle actuel qui veut que la fabrication, comme celle de la grande majorité des garde-temps de centaines de marques, soit conçue et réalisée sur le continent chinois. Ils ont développé en sous-traitance un véritable savoir faire qui prend le pas sur tout ce qui n’est pas spécifiquement Suisse, Allemand, Japonais ou Russe. Nous avons déjà développé dans nombre d’articles, l’influence du savoir faire chinois dans la conception mondiale de masse et cela tend vers une considération de plus en plus reconnue par la profession (hormis – il faut le préciser – pour la production purement locale de montres de basse qualité, essentiellement destinées au marché intérieur et à quelques incursions occidentales).

 

Ainsi donc Rotary, pour les modèles courants, reste de la montre chinoise, même si la fabrication est plus soignée, plus contrôlée et occidentalisée à outrance.

Nous pouvons donc nous interroger à juste titre sur la qualité intrinsèque des montres Rotary vendues en Europe et aux USA et plonger notre regard dans ses entrailles avec à l’esprit, cette spécificité de plus en plus répandue.

Rotary Vintage Cadran Bleu Ref. GB00600/05

Rotary Vintage Cadran Bleu Ref. GB00600/05

Nous allons aujourd’hui observer un modèle d’une collection nommée « vintage » et qui s’est donc penchée sur des visuels d’il y a quelques décennies, revisitant les « concepts » de fabrication qui ont été modernisés.

 

J’ai commandé cette montre afin de pouvoir vous en parler avec justesse, mais certains points non détaillés et que ne sont pas visibles, resteront du domaine de la supposition, sachant que quelques vues glanées ici et là nous permettent de supposer que le calibre Quartz de ce modèle est de « bonne qualité » et probablement Japonais. Je n’ai aucune donnée concernant le verre bombé, car Rotary ne communique pas sur ce qu’il utilise (en dehors des montres fabriquées selon le Swiss Made et qui sont toutes dotées d’un verre saphir antireflets). Je pense donc que le modèle GB00600/05 dont nous parlons ici, possède un verre classique et probablement durci.

Revue de la montre Rotary Chronographe « Vintage » GB00600/05

Cette montre possède plusieurs variantes qui sont encore toutes disponibles chez les revendeurs :

La chrono bleue GB00600/05 dont nous parlons ici ; celle à fond noir, référence GB00600/04 possédant le même bracelet massif en acier inoxydable et deux autres modèles avec un bracelet cuir brun, la fond bleu GS00600/05 (plutôt rare) et celle avec un bracelet cuir noir, à fond noir, la GS00600/04.

Cette déclinaison date déjà de 2016 et n’est plus vendue sur le Site de la marque Rotary, mais quelques boutiques et vendeurs Internet en ont un certain stock. Ce sont des montres de la collection vintage qui étaient proposées à l’origine autour de 300 euros et que l’on peut trouver aujourd’hui (selon les modèles et les vendeurs) entre 89 et 140 euros.

Revue de la montre Rotary Chronographe « Vintage » GB00600/05

Au niveau du prix actuel en Europe, j’aurais tendance à le trouver encore élevé, mais on peut considérer, au regard de la concurrence, qu’un prix avoisinant 100 euros, reste compétitif. Nous considérons dans cette analyse, le fait que le bracelet acier est de facture très convenable et que les finitions en général sont sans reproches. Toutefois, des montres de même facture pourraient être vendues entre 50 et 70 euros pour demeurer dans des standards acceptés en Europe. Si vous les trouvez disponibles dans cet ordre de prix, ne considérez donc pas qu’il s’agisse d’un prix extraordinaire et fortement remisé ! Le prix d’origine à 300 euros reste prohibitif !

 

La montre possède un boîtier acier inoxydable (bien meilleur que le laiton chromé et plus durable). Il est poli très proprement et ne souffre d’aucune imperfection. Je suis plus mesuré concernant la lunette non mobile qui rappelle certains modèles de Rolex, sans les copier ouvertement. Nous avons la mention « Tachymetre » qui n’est pas de grande utilité, compte tenu du fait qu’on ne peut faire de plongée, puisque l’étanchéité ne dépasse pas 50m. De ce fait la couronne vissée se place en intruse, si on observe les boutons de chronographe qui n’en sont qu’une imitation – En effet ils ressemblent eux aussi à des boutons secondaires de Rolex, mais n’en ont pas la fonction : on appuie simplement sur ceux-ci pour les déclencher – Ils ne sont pas vissables. Je dirais que ce détail est celui qui me chiffonne le plus, car il n’est pas besoin de « faire semblant » juste pour attirer le chaland !.

Le dessous de la montre est vissé et donc bien étanche. La mention « Rotary » est en relief sur un support sablé ce qui est d’un bel effet, mais le sablé est fragile et rend du coup cette proéminence un peu râpante.

 

Si nous parlons du cadran, il y a plusieurs choses à regarder. Ce modèle apparaît nettement couleur bleu roy sur les publicités. En réalité, cela dépend de l’orientation et de l’éclairage. Personnellement, je l’ai trouvé plutôt bleu nuit, mais même si la couleur est discrète sur cet exemplaire, le modèle /04 apparaissant noir, l’est vraiment et on ne peut confondre les deux modèles. Les aiguilles sont assez larges pour êtres bien visibles. C’est important parce que les trois petits cadrans de chronographe sont bien blancs et pourraient rendre l’ensemble un peu chargé, cachant les dites aiguilles. Il n’en est rien. De plus la trotteuse rouge se distingue sans difficulté et rehausse l’impression générale. Dans les trois petits cadrans, vous avez un compteur de secondes, un de minutes et en haut à droite, celui qui nous permet de savoir si l’on est le matin ou l’après-midi : Pratique pour régler la date sans confusion. Les réglages de date, de compteur et de mise à zéro des petites aiguilles sont standards et les pointeurs ronds sont harmonieusement disposés. Autour du cadran sur le bord se distingue un marquage chemin de fer qui complète l’effet chronographe.

Revue de la montre Rotary Chronographe « Vintage » GB00600/05

Le bracelet assez épais (3mm) en acier plein inoxydable est brossé sur les maillons extérieurs et poli sur les maillons centraux. Les embouts qui s’insèrent entre les cornes sont bien ajustés et en métal plein. C’est un gage de solidité, mais cela rend le démontage un peu plus sportif, car la pompe a du mal à être extraite des deux côtés en même temps. Les goupilles des maillons réglables sont du type « chassés » et s’extraient sans difficulté si l’on a un chasse goupille horloger (il en existe à quelques euros). 

 

La boîte de présentation et d’emballage est en carton noir avec un petit coussin crème. Il y une notice (en anglais, mais avec pas mal de dessins) et une carte de garantie de 2 ans. Rien d’exceptionnel, mais propre, avec une surboîte en carton blanc.

 

Un modèle pour tous les jours, fiable, sérieux, costaud, de belle allure et très confortable, tout cela à prix relativement raisonnable.

Attention, ce modèle est en fin de vie et même si les stocks sont conséquents, ne trainez pas si vous souhaitez en acquérir un.

Revue de la montre Rotary Chronographe « Vintage » GB00600/05

Vous pouvez acheter en France les montres Rotary facilement sur Amazon ici.

 

Un petit aperçu des caractéristiques :

 

 

Marque Rotary

 

Modèle Vintage GB00600/05

 

Tout acier inox 316L

 

Diamètre : 42mm

 

Epaisseur : 14mm

 

Mouvement Quartz

 

Cadran bleu

 

Bracelet inox plein bi-traitement

 

Etanche 50m

 

Couronne vissée

 

Boitier vissé

 

Garantie 2 ans

Voir les commentaires

Publié le 14 Août 2018

Marloe Watches, Collection Cherwell - Mouvement SeaGull - 287 €

Marloe Watches, Collection Cherwell - Mouvement SeaGull - 287 €

La plus « British » des marques que j’ai eu l’occasion de vous présenter. Un mélange d’élégance, de personnalité et de souci du détail. Une approche équilibrée à laquelle nous n’étions plus habitués depuis longtemps. La singularité de cette marque créée en 2015 par deux jeunes anglais Gordon Fraser, le Designer et Oliver Goffe, le Directeur, réside dans le choix de proposer des montres à remontage manuel… et contrairement à ce que l’on pourrait penser : Ce n’est pas un retour en arrière – considérant l’esprit vintage dans lequel tant de marques se complaisent – mais un véritable esprit d’innovation pour les amoureux de la belle horlogerie ! …De ceux qui « font corps avec leur garde-temps ».

Marloe Watches, Collection Derwent - Mouvement Miyota - 310 €

Marloe Watches, Collection Derwent - Mouvement Miyota - 310 €

En effet quel plaisir plus satisfaisant que de remonter ces belles mécaniques tous les matins ! Surtout quand on considère la qualité des mécanismes qui les meuvent. Ces montres de chez Marloe soignées et résolument construites pour durer une vie – entretenues comme il faut – nous émeuvent sur chaque détail (https://www.marloewatchcompany.com/) : Des cadrans structurés parfaitement dessinés, des boîtiers originaux avec verres saphir (ou acrylique pour le modèle Derwent), des bracelets cuir de toute beauté. Ces montres donnent l’heure, la donnent justement et apportent l’impression du compagnon idéal.

Marloe Watches, Collection Haskell - Mouvement ETA - 858 €

Marloe Watches, Collection Haskell - Mouvement ETA - 858 €

On s’attendrait à payer le prix fort pour tout cela… il n’en est rien ! Elles sont simplement au juste prix ! Les Anglais aiment la France plus qu’on ne le pense et permettent à nos concitoyens d’acquérir ces pièces exceptionnelles en français dans le texte lors du processus de commande. Livrée gratuitement en délai standard, elle ne vous en coûtera que 5 euros de plus pour la recevoir le lendemain.  Trois modèles (Cherwell, Derwent et Haskell) déclinés en plusieurs fonds et couleurs de bracelets vous sont proposés. Les calibres : SeaGull ST36, Miyota 6T33 ou ETA 2804-2. Que demander de plus ? Chez MBA, on adore !

Alors…, rendez-vous dans seulement quelques semaines pour découvrir la nouvelle collection : The Coniston !

 

Le même Article en anglais : ICI

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié le 14 Août 2018

Marloe Watches Cherwell - Seagull movement - 287€

Marloe Watches Cherwell - Seagull movement - 287€

The most “British” brand that I've had the opportunity to introduce. A blend of elegance, personality and attention to detail. A balanced approach we were not used to for a long time. The singularity of this brand created in 2015 by two young English men, Gordon Fraser, the Designer and Oliver Goffe, the Director, lies in the choice to offer hand-wound watches... and contrary to what one might think: it’s not a step backwards - considering the vintage spirit in which so many brands are complacent - but a true spirit of innovation for lovers of fine watchmaking.

Marloe Watches Derwent - Miyota Movement - 310 €

Marloe Watches Derwent - Miyota Movement - 310 €

Indeed what pleasure is more satisfying than to wind these beautiful mechanics every morning! Especially when we consider the quality of the mechanisms that run them. These carefully crafted Marloe watches, resolutely built to last a lifetime - well-groomed - move us to every detail (https://www.marloewatchcompany.com/): Structured dials perfectly designed, original cases with sapphire lenses (or acrylic for the Derwent model), leather straps of great beauty. These watches tell the time and bring the impression of an ideal companion.

Marloe Watches Haskell - ETA Movement - 858 €

Marloe Watches Haskell - ETA Movement - 858 €

We would expect to pay the high price for all this... but that's not so! They are just at the right price. The English love France more than we think and allow our fellow citizens to acquire these exceptional pieces in French in the text during the ordering process. With an option of free delivery, it will cost you only 5 euros more to receive the watch the next day. There are currently three models available (Cherwell, Derwent and Haskell) in several dial designs and a range of leather straps. The calibers: SeaGull ST36, Miyota 6T33 or ETA 2804-2. What more? At MBA, we love it! 

So…, see you in just a few weeks to discover the new collection: The Coniston!

 

Same Post in French : Here

Voir les commentaires

Publié le 21 Juillet 2018

Dessin technique Memorigin

Dessin technique Memorigin

Comme Singapour (dont nous parlerons un jour), Hong Kong est une cité historique de la création horlogère. A l’instar des grandes villes chinoises qui fabriquent par millions des montres ordinaires pour le marché intérieur, sous-traitants par ailleurs de nombreuses marques européennes, Hong Kong possède d’innombrables ateliers compétents, naturellement spécialisés dans les créations évoluées. On l’appelle parfois « la Suisse asiatique ».

 

La profession n’ignore pas les réelles compétences d’une main d’œuvre hautement expérimentée depuis de longues décennies et les moyens techniques dignes des meilleures manufactures. Il sort de Hong Kong (littéralement : le port parfumé !) des pièces d’horlogerie de très haut niveau, des verres de montre et des bracelets d’excellente qualité, au point que peu d’usines d’articles courants y sont implantées, préférant les grandes villes proches comme Guangzhou (Canton) ou Shenzhen au développement tentaculaire.

 

Cette immense cité a été rétrocédée à la Chine par la Grande Bretagne en 1997, mais compte aujourd’hui encore près de 40.000 résidents britanniques, mais aussi des milliers d’habitants américains et canadiens, des japonais, ainsi que plus de 20.000 français, travaillants pour la plupart dans de grandes multinationales, attirées par le développement sans précédent de cette région.

La fabrication de produits horlogers profitant de ce développement s’y est implantée et développée depuis donc très longtemps.

 

Aujourd’hui une marque de montre où qu’elle soit dans le monde et qui souhaite le traitement professionnel et économique de ses créations, fait donc souvent naturellement appel aux nombreuses sociétés spécialisées de Hong Kong. Il est très courant de voir la plupart des éléments techniques provenir de cette région et le montage sur place est gage de grande qualité. Cependant ce sont généralement des mécanismes japonais ou suisses qui sont le plus souvent intégrés, permettant de renforcer la fiabilité des produits assemblés, au point que la plupart des concepteurs de ces garde-temps n’ont aucune difficulté à « avouer » utiliser des éléments made in Hong Kong

 

Avec le développement de l’excellence horlogère asiatique, ceux qui ont longtemps assemblé des montres pour les occidentaux réalisent peu à peu une nouvelle compétence, celle de créer eux-mêmes de nouveaux produits et de se lancer sur le marché concurrentiel, mais continuellement ouvert aux produits horlogers de grande qualité à prix raisonnable.

 

On observe ainsi depuis quelques années l’émergence de marques purement hongkongaises. Que ce soit dans le domaine des vintages (qui ressemblent à des montres des années 40 à 70), des montres techniques (plongeuses par exemple) ou des réalisations avant-gardistes et parfois de luxe, Hong Kong nous propose des garde-temps de qualité exceptionnelle. Malheureusement, ces nouvelles marques qui le plus souvent fabriquent en peu d’exemplaires demeurent très confidentielles.

 

J’ai pour vous un peu exploré ce monde passionnant et vous fait ici découvrir quelques unes de ces marques :

Valimor Caliburnus (Lapis Lazuli)

Valimor Caliburnus (Lapis Lazuli)

Les circonstances nous ont d’ailleurs permis de découvrir l’une d’entre-elles très récemment puisqu’il s’agit de la marque VALIMOR. Son créateur Raymond Jones est citoyen hongkongais et navigue dans un domaine qui s’intéresse aux décors moyenâgeux. Ce type de finition est réellement inhabituel mais ne sacrifie en rien les autres composants de ses créations. Nous avons apprécié l’approche globale très professionnelle de l’équipe de Raymond. Ces montres sont réellement qualitatives – Voir notre article sur MBA : Valimor

Walter Mitt spéciale Kenta Sakurai (Royal Marine)

Walter Mitt spéciale Kenta Sakurai (Royal Marine)

Notre attention a également été attirée par la marque WALTER MITT appelée aujourd’hui W.MT ou Watch Experimental Unit. Cette très belle marque réalise des montres de style vintage qui connaîssent un succès jamais démenti depuis sa création https://www.wmtwatches.com/ . Il est d’ailleurs possible d’assembler différents éléments proposés afin de réaliser une montre parfaitement personnalisée.

La marque aime l’atmosphère marine royale et réalise de magnifiques garde-temps mus par des calibres japonais 8215 de chez Miyota, entre 160 et 360 US dollars. On peut aussi les trouver en Europe chez Amazon pour environ 250 euros, ce qui est un prix équilibré. Nous aimons beaucoup les bracelets réalisés à la main et ces verres dôme fréquents sur les montres des années 50.

Armida A8 Vintage

Armida A8 Vintage

Nous aimerions aussi parler d’ARMIDA qui conçoit des plongeuses magnifiques, techniquement très sûres et pourtant cédées à prix d’ami http://www.armidawatches.com/ . Les montres sont produites à Hong Kong et vous surprendront par leurs qualités intrinsèques pour des prix allant de 249 USD à 549 USD avec un calibre Suisse ETA 2824. Les autres mouvements viennent de chez Seiko (NH35A) ou Miyota (9015). Les montres sont étanches à 200/300m et sont d’une finition sans reproche, arborant le plus souvent des verres saphir.

Accendo Jet 1

Accendo Jet 1

Parlons aussi d’ACCENDO chez qui nous aimons beaucoup la Jet 1, terriblement équilibrée et animée comme les autres modèles par des mécanismes japonais. Si elle est pratiquement inconnue chez nous, elle existe pourtant depuis 1987 et expose régulièrement aussi bien dans le salon horloger de Hong Kong que celui de Bâle en Suisse. Son directeur Kishoo Melwani conçoit avec son équipe tous les modèles à Hong Kong et les réalise dans son usine de Longguan.

Les prix attractif pour une qualité sans reproche ne vous seront cependant communiqués qu’en les contactant – Marketing oblige ! https://www.accendo.com.hk/

Stoic chronographe

Stoic chronographe

STOIC est une marque qui mérite aussi le détour ! Peter Speak-Marin qui fabrique ces modèles à Hong Kong est connu aussi à Londres et Paris pour sa marque de luxe éponyme. Les montres de cette nouvelle marque de milieu de gamme entre 290 et 490 USD, demeurent dans la moyenne de ce type de production, mais compte des modèles à Quartz. Les mécanismes viennent de chez Seiko (NH37) et les montres qui en sont équipées possèdent des verres saphir. Ces garde-temps sont parfaitement finis et contrôlés et comme pour tous les modèles précédents, sont en acier massif 316L. Les étanchéités atteignent les 100m et vous avez le choix entre un modèle plongeuse, un « pilot watch » et un chronographe, tous d’inspiration 1940 ! Et comme le dit leur slogan écrit par Sénèque : « Rien ne nous appartient sinon le temps » ! https://www.stoicworld.com/

J'aurais aimé vous parler d’une autre marque de luxe « THE CHINESE TIMEKEEPER » crée en 2010 par le français Adrien Choux et dont l'objectif était de faire revivre "l'esprit chinois" à travers ses créations (cotées en bourse à Hong Kong), mais si la page Facebook est inactive depuis 2016, la Site de la marque a aujourd'hui disparu et on apprend qu'Adrien est depuis 2015 le Directeur Régional (Chine) de Maurice Lacroix SA !... tandis que MEMORIGIN dans la même catégorie a déjà été présentée ici sur MBA : Memorigin .

Voir les commentaires

Publié le 10 Juillet 2018

Valimor [English]

A brand of timepieces uniting the terms “Valiant" and “Armor”... And designs that lead us into a realm of dragons and knights!

VALIMOR is a creation of Raymond Jones based in Hong Kong; the city of watchmaking excellence in Asia. With this design concept, he and his team aim to capture those who love the universe of Mythological Sagas, wonderful medieval decorations, that has never before been featured on a watch. The company is determined to last because several patents have been filed worldwide. - Which gives us a glimpse of what is to come after the launch on Kickstarter. They already have many new creations planned.

https://www.kickstarter.com/projects/1588537854/caliburnus-a-hand-tooled-automatic-watch-by-valimo

Valimor [English]

The components are at the height of any quality timepiece, featuring all the elements usually expected on a fine watch. We picked up an automatic Miyota 812A movement, anti-glare sapphire lenses, Italian leather straps, with detailed medieval engravings and decorations from the hands to the pin buckle - Something certain to delight fans of the genre! The dials are exquisitely polished in several shades to reinforce the vivacious character of these original designs. - All watches sport Swarowsky crystals and apply Super Luminova hour and second hands. In Europe, these watches are available in the range of 400 to 460 euros for pre-orders, placing them in a reasonable price group for this kind of creation. https://www.valimor.com/

Immerse yourself in the world of "Middle-earth"!

 

Valimor [English]

Article en Français : ICI

Voir les commentaires

Publié le 6 Juillet 2018

Valimor

Une marque de garde-temps concentrant les termes « Vaillant et armure » en anglais… de quoi nous entraîner dans un royaume de dragons et de chevaliers !

Valimor créée par Raymond Jones nous vient de Hong Kong, la cité de l’excellence de l’horlogerie en Asie. Avec ce concept, il tente avec son équipe de rappeler à ceux qui aiment cet univers de Saga mythologique, les merveilleux décors médiévaux, encore jamais utilisés sur une montre. L’Entreprise est bien décidée à durer car plusieurs brevets ont été déposés dans le monde, ce qui nous laisse entrevoir après le lancement sur Kickstarter, de nombreuses nouvelles créations.

https://www.kickstarter.com/projects/1588537854/caliburnus-a-hand-tooled-automatic-watch-by-valimo

Valimor

Les composants sont à la hauteur d’un garde-temps de qualité avec tous les éléments habituellement attendus sur une montre soignée. Nous avons relevé un moteur Miyota 812A automatique, des verres saphir antireflets, des bracelets de cuir italiens, dans un détail de décors sculptés médiévaux, depuis les aiguilles jusqu’à la boucle ardillon – De quoi ravir les amateurs du genre ! 

3 modèles avec cadrans granités - Diamètre 42mm - Etanches 5 ATM

3 modèles avec cadrans granités - Diamètre 42mm - Etanches 5 ATM

Les cadrans sont finement granités en plusieurs nuances et renforcent le caractère flamboyant de ces créations originales – Toutes les montres arborent des cristaux Swarowsky et sont traitées Super Luminova. En Europe, ces montres sont disponibles dans une fourchette de 400 à 460 euros pour les précommandes et se placent dans une moyenne raisonnable de ce genre de créations. www.valimor.com

Plongez dans le monde de la « Terre du Milieu » !

Valimor

Article in English : Here

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié le 22 Juin 2018

Sartory Billard

L’enthousiasme et la jeunesse sont les ressources « mathématiques » de la création d’entreprise. Le sens de l’imagination, l’inventivité, l’audace et une bonne formation sont les atouts complémentaires. L’association de ces deux entrepreneurs Ludovic Sartory et Armand Billard, nous prouve une fois de plus qu’en France, on a bien plus que des idées…, mais de la volonté !

Ludovic rompu au monde de l’automobile de par ses autres activités et Armand, Designer dans l’âme et entrepreneur visionnaire, n’ont pas hésité à monter un business horloger, afin de rejoindre cet élan de l’Industrie et de l’Artisanat français pour des produits innovants, de très bonne qualité et à prix raisonnables. https://sartory-billard.com/

La RPM01 :  Une réussite technique de la 1ère Série. Un esprit "Automobile"

La RPM01 : Une réussite technique de la 1ère Série. Un esprit "Automobile"

Après un premier garde-temps enchâssé comme un rubis dans le milieu de l’automobile (RPM01), sans concession sur les composants de très haute tenue, Ludovic et Armand transforment l’essai, assemblant leurs nouvelles créations chez l’excellent horloger NovoParts à Sencey en Franche-Comté.

Lunettes interchangeables multi matériaux de la nouvelle Série SB 02

Lunettes interchangeables multi matériaux de la nouvelle Série SB 02

Les montres tonneau (39mm) de la série SB 02 nous étonnent sous chaque angle : Du cadran laissant imperceptiblement deviner les rouages de la bête jusqu’aux lunettes interchangeables, ces boîtiers acier 316L paraboloïdes hyperboliques*, contenants un mécanisme Miyota 8215, (véritable tracteur infatigable), ne parviennent pas à nous lasser des combinaisons possibles.

*(Surface obtenue en faisant tourner une parabole autour de son axe de symétrie)

*(Surface obtenue en faisant tourner une parabole autour de son axe de symétrie)

De l’acier poli, brossé ou traité DLC jusqu’aux lunettes en écailles, vous pouvez tout oser dans une variété de couleurs et les changer vous-mêmes avec les outils fournis.

Complétant les équipements avec de bons verres saphir antireflets, des aiguilles rhodiées à facettes et des bracelets de cuir et suédine ou Nato, ces montres à prix honnête sont disponibles autour de 650 / 700 euros. Il peut même vous venir l’envie de tenter l’un des modèles art-déco gravé à la main pour seulement 50 euros de plus.

Magnifique lunette gravée "art-déco" en série très limitée...

Magnifique lunette gravée "art-déco" en série très limitée...

La création est un art de vivre pour Sartory Billard. De nombreux projets sont à l’étude, depuis les inclusions de céramique ou de micro-peinture sur les lunettes, jusqu’à finalement en proposer les plans sous open-source, afin de vous donner – vous les amateurs éclairés – libre cours… pour la création de décors personnels en petites séries.

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires