Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 14:42

Montres Militaires

 

Collection-Montres-Militaires - Eaglemoss éditeur 

 

Il n’est pas question ici de critiquer l’éditeur anglais Eaglemoss qui vient ce 6 août 2014, de lancer en France, sa collection de montres militaires dans les Maisons de la Presse. Ni d’ailleurs d’en faire l’éloge !

Ce billet n’est qu’une analyse, un avis objectif documenté. Le lancement d’une telle collection de vraies montres est un évènement suffisamment significatif pour que l’on mérite de s’y intéresser.

Les amateurs chevronnés y trouveront peut-être comme Vault VHS Crisney UK (un passionné anglais), l’occasion de redécouvrir des modèles historiques… qui à son goût semblent suffisamment proches des modèles originaux.

Les collectionneurs amateurs de garde-temps trouveront quand à eux, une opportunité de posséder à coût raisonnable, des pièces essentiellement centrées sur l’aspect engageant et attractif de cet ensemble. Nous parlerons dans le texte des aspects techniques.

 

Il y a quelques jours, Eaglemoss, éditeur anglais a introduit à travers un partenaire éditeur français (Cobra), une collection de répliques de montres militaires, portées par de nombreux soldats des Armées dans le monde entier depuis plus de 75 ans. Il s’agit de pièces utilisées au combat, comme en temps de paix par les différents Corps d’armée, terre, mer, air.

 

C’est Data Base Factory, qui en France est chargé de la gestion et de l’encaissement de cette collection. Un organisme spécialisé que de nombreux collectionneurs connaissent. L’objectif étant de proposer de vraies montres que l’on peut porter tous les jours et non de basses copies en plastique inopérantes. Des coffrets spécialement développés permettent aussi de simplement admirer sa collection.

Eaglemoos N1 1970   Benrus-DTU-2AP

Modèle Armée US Vietnam 1970               Exemplaire original BENRUS

proposée par la Collection 

     

Les amateurs de bonne horlogerie crient déjà au scandale en dénigrant l’usage systématique du quartz ou des composants bas de gamme. Il est évident que commercialement, une telle collection n’est viable que par le volume de production, qui permet ainsi aux simples néophytes de trouver une certaine joie à rejoindre le nombre toujours grandissant de passionnés de garde-temps. L’analyse sociologique du sujet ne permettra jamais aux belligérants de se mettre d’accord.

 

De vrais amateurs ont cependant déjà salué l’initiative en découvrant l’occasion de rassembler des pièces mythiques souvent rares ou disparues. Les tenants de la qualité ultime en matière d’horlogerie ne trouveront aucun intérêt dans ce concept. Laissons donc chacun trouver le plaisir qui le motive.

 

Parlons cependant clairement de l’aspect technique : Les créateurs britanniques de cette collection (qui a débuté en Angleterre le 17 février 2014), ont comme tous les chefs d’entreprise d’abord regardé la faisabilité de la chose. Il fallait pouvoir offrir au plus grand nombre l’occasion de découvrir ce monde particulier de la montre militaire. Des consensus économiques ont du être mis en œuvre qui à la fois permettaient la viabilité du projet et proposaient des pièces suffisamment solides pour ne pas demeurer cantonnées au simple rôle de « jouets ».

 

Le plastique a donc été écarté, tandis qu’on convenait que les montres devaient réellement fonctionner. On a donc probablement choisi dans la plupart des cas des boîtiers en aluminium et parfois en alliages non ferreux légers (certains modèles pas encore distribués, seraient d'ailleurs en acier inoxydable !). Les cadrans ont été soignés et les bracelets sont d’avis général de bonne qualité (même si ceux supposés d’apparence cuir, ne sont dans certains cas que du simili).

Les mécanismes ne sont pas du premier choix de l’empire du milieu, mais des mécaniquesCasse Montre éprouvées d’origine nippone : des calibres quartz EPSON (filiale de SEIKO). Quand aux verres, bien que non trempés et de relative finesse, ils ne sont pas en plastique, mais en verre véritable. Ce qui est attesté par l’image de l’un d’eux brisé ! 

     

Quand on analyse le coût réel de l’un de ces modèles, on atteint probablement peu ou prou, le prix de la montre numéro 1, vendue moins de 5 euros. Le calibre EPSON (un AL55A ou AL21E), à lui seul peut être trouvé à moins de 3 euros l’unité, distribué par les spécialistes. Le volume ici utilisé doit ramener ce coût à environ 1 euro la pièce, mais reste un produit correct et fiable. C’est sans doute ce même volume qui a permis la possible diffusion de cette collection à un prix attractif. Nous en sommes à globalement 15 euros la montre (y compris le fascicule et la distribution). Cette collection déjà vendue à 400.000 exemplaires au Royaume Uni, atteindra-t-elle un tel volume en France ? On imagine cependant les moyens mis en place pour produire tous ces garde-temps avec un process sérieux qui a du pousser vers le haut la qualité de finition (chaque montre est étanche et garantie deux ans !).

 

Seiko-Epson-AL21E-movement        Montre ouverte

 

Il faut savoir que la collection complète comprend un total de 80 montres. A raison de deux montres envoyées par mois, il faudra quatre années pour la compléter. Pour la plupart de ceux qui se sont laissés tenter, le coût ne sera que d’environ 31 euros par mois, à quoi il faudra ajouter quelques classeurs (moins de 8 euros) pour rassembler les fascicules… et les coffrets de rangement pour exposer sa collection (la première boîte est offerte, les trois suivantes, vendues 26 euros pièce).

 

Coffret 

 

On estime ainsi que la collection complète aurait une valeur d’environ 1400 euros.

Ce n’est pas rien, mais s’il avait fallu acheter les modèles originaux vintages, au cours de l’occasion, la collection aurait coûté sans doute au moins le double, sinon dix fois plus, quand on considère certains originaux de conception Rolex ou Panerai par exemple... et ceci sans l’abondante littérature rassemblée depuis le début !

Littérature, me dîtes-vous ? Certes, de qualité, avec des articles de fond sur l’origine des modèles, sur l’environnement historique, sur l’histoire et l’aventure des grandes marques, sur l’horlogerie en général (excepté quelques petites erreurs, que nous mettrons pour le moment sur le compte d'une mauvaise traduction ou d'erreurs de fléchage !).

 

Que dire de la fiabilité des reproductions ? Sans doute pas mal de libertés prises sur les modèles originaux, d’ailleurs autant en ce qui concerne l’aspect général que la dimension par exemple. Une absolue similitude semblait techniquement impossible. Est-ce critiquable ? Au sens horloger pur, certes… Mais sur le terrain du simple plaisir… l’histoire rapportée dans les fascicules se charge de rétablir les éléments véridiques.

 

Au final, cette collection est-elle utile ? Probablement non… il ya bien d’autres choses plus importantes à faire.

Est-elle conforme à la réalité ? On a déjà répondu à cette question !

Est-elle chère ? Sur 4 ans, sans doute non. Ne gaspillons-nous pas 30 euros par mois en futilités ?

Est-elle agréable ? Vous serez seuls à pouvoir répondre !

 

Petite précision utile en ce qui concerne la garantie des montres pour une durée de deux ans :

Toute souscrition à la collection sous-entend cette garantie automatique de la part d'Eaglemoss (sans intervention du collectionneur). La date d'expédition de l'objet est celle de début de sa garantie et fonctionne par contact tel. et retour de l'objet pour remplacement.

Pour les acheteurs occasionnels, la notice d'utilisation dans la boîte indique l'adresse du site Internet mis en place pour déclarer l'achat qui sera dans ce cas, la date de début de la même garantie. Une petite confusion de démarrage de l'opération (pour les achats isolés) ne permet pas de trouver le code d'enregistrement à rentrer lors de la demande de garantie - La Compagnie est en train de mettre la procédure en place. En attendant, si vous avez un problème, contactez-les au numéro de téléphone inscris sur le site de promotion. 

Collection Montres Militaires - Collection-Montres-Militaires - COLLECTION MONTRES MILITAIRES - COLLECTION-MONTRES-MILITAIRES - Collections Montres Militaires - Collections-Montres-Militaires - collection montres militaires - collection-montres-militaires - eaglemoss - Eaglemoss -EAGLEMOSS - Collection de montres militaires - Marchand de journeaux - Montres militaires à collectionner. 

 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires - dans Informations 2014
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 08:30

Chronix

Depuis 2003, la chaine de boutiques « Uhrzeit.org » a pris de l’ampleur en Allemagne pour se situer largement dans les plus appréciées. Distribuant 70 marques, elle ouvre depuis quelques temps ses ventes à de nombreux pays dont la France (mais en anglais), avec des frais réduits, finalement gratuits dès 150 euros  link .

Depuis peu, elle présente sur son site, une nouvelle marque, contraction entre Chronos et Phoenix : Chronix, avec le seul objectif de proposer des garde-temps simplement éloignés des « fioritures », mais construites à partir des meilleurs composants : acier 316L, calibres automatiques Miyota, glaces saphir, bracelets de qualité, étanchéité 10 Bar. La marque se présente sur un site dédié  link , mais rattaché à la boutique Uhrzeit.

Son lancement est trop récent pour disposer d’informations sérieuses sur le lieu de fabrication, mais elle arbore sur ses cadrans, la mention « Germany ». L’achat ultérieur de l’un de ses modèles pourra venir confirmer la qualité globale, mais si c’est le cas, elle se place en challenger des productions japonaises et dans une bonne alternative aux montres mécaniques automatiques de qualité à bas prix (entre 150 et 200 euros).

Nous avons été particulièrement séduits par le cadran classique et à fond crème du modèle 3910 CHRA 3BB de 43mm, avec un bracelet de cuir marron (voir photo).

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 19:22

CitizenAuto1CitizenAuto2CitizenAuto3

                                Montres Citizen à Mouvements mécaniques Miyota

 

Avant de pouvoir écrire un article sur la marque Citizen, j’ai pris un peu de temps. Non pas que la marque souffre d’aucun doute (c’est après tout, une véritable manufacture !), mais parce que son positionnement est assez atypique. En effet, fournissant depuis l’Asie (en partie au Japon, en partie en Chine), Citizen fabrique une quantité significative des mouvements mécaniques utilisés dans le Monde. Ces mouvements au nombre actuel de 23 sont connus sous le nom de Miyota. Ils sont excellents et n’ont pas grand-chose à envier aux calibres suisses ou européens en général. Ils n’ont que la particularité d’être moins onéreux à produire et sont donc reconnus comme l’alternative sans doute la plus évidente. Curieusement Citizen qui produit depuis déjà quelques années des montres modernes révolutionnaires (ex. Eco-Drive), mets un point d’honneur à fournir aux amateurs toujours plus nombreux, des bijoux de technologie basés sur le Quartz et leur alimentation solaire. Ses systèmes fiables sont très souvent utilisés dans de nombreuses compétitions sportives partout sur la planète.Citizen Promaster Altichron

Site Canadien (francophone) : link 

Certes depuis 1930 où la marque a originellement produit des montres, elle s’est basée sur sa maîtrise des mouvements mécaniques, mais, il faut le reconnaitre, aujourd’hui, les montres Citizen en contenant, ne représentent pas l’essentiel de leurs ventes. L’engouement du « mécanique » les fait cependant perdurer et leurs calibres continuent à être demandés par de nombreux fabricants d’horlogerie.

Shokosha qui est à l’origine de la marque était, il faut le savoir dès 1918, un institut de recherche sur les montres. Les montres Citizen sont disponibles aujourd'hui dans une fourchette de prix moyenne de 150 à 750 euros, excepté pour les modèles technologiques évolués. (Exemple au dessus, à droite : Montre Citizen Promaster Altichron, avec altimètre : 2000 euros

 

  CitizenEcodrive1CitizenEcodrive2CitizenEcodrive3CitizenEcodrive4 

                                                  Montres Citizen a modules quartz Eco drive

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 23:01

Colomer Chrono

Colomer & Sons, voici un concept extrêmement original dans la profession horlogère ! A la fois des montres à mécaniques Seagull ou a quartz Miyota dans les segments habituellement proposés sur ce Blog (200/400 euros), mais aussi des pièces de créateur (série MAIA) avec d’excellents calibres ETA et des décors de cadran originaux, exclusifs, réalisés par des artistes reconnus (1500 à 3500 euros 88 Colomer Maia

Tous les modèles (acier 316L et verre saphir) sont fièrement assemblés en Espagne.

Une étrangeté, la marque distribue également une version fidèle à l’original, mais développée uniquement pour les pays hors Chine, de la mythique Seagull 1963 !

A la tête de cette entreprise familiale espagnole, Gonzalo G Colomer et Jaime G Colomer. Les montres sont livrables dans le monde entier (site avec accès en français en cliquant sur le drapeau en haut à droite du site) et donc évidemment en France avec un port de 20 euros. Nous avons remarqué une finition très élevée de ces montres ibériques et une garantie complète de 10 ans. Nous sommes loin de la méthode chinoise consistant à distribuer en Europe, des montres à consonance allemande de très bas de gamme. Colomer & Sons est un exemple dans la volonté très européenne, de faire bien avec tout ce que le meilleur de l’horlogerie mondiale peut proposer link.

Colomer Quartz 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 23:02

Laco used 

Laco est un cas un peu particulier. En juin 2013, j’ai eu l’occasion d’échanger plusieurs emails avec Diana Bott, de la direction de Laco. Elle était enthousiaste pour cette présentation, mais semblait très prise pour trouver le temps d’analyser à fond le projet. Je n’ai pas reçu d’avis foncièrement contraire au texte initial, mais nous en sommes restés là ! Sensible à la philosophie générale de cette firme, je trouvais dommage de ne pas présenter mon avis, somme toutes assez positif, aussi ais-je pris l’initiative de publier aujourd’hui l’article d’origine, sans ajout, en français et en allemand. La direction de Laco gardant évidemment la possibilité de proposer toute précision ultérieure.   

 

Laco fabrique des montres pour pilotes depuis déjà 70 ans, tandis que l’entreprise a été fondée il y a bientôt 90 ans par Frieda Lacher et Ludwig Hummel à Pforzheim au nord de la forêt noire. Pourvues à l’origine de mouvements suisses allemands, dont le fameux Durowe D5, lesLaco pilot chrono1 montres Laco sont aujourd’hui souvent équipées de calibres maison, développés au cours d’une longue histoire de créativité technique link (cliquer sur le drapeau anglais).

Totalement « Made in Germany », les montres Laco s’inscrivent dans la très belle histoire allemande du milieu de gamme. Il est d’ailleurs étonnant, voire exceptionnel de trouver dans une manufacture, des montres mécaniques à l’équilibre parfait, distribuées à des niveaux de prix que MBA est fier de vous faire découvrir.

Dans la collection des montres « navales », on retrouve ainsi plusieurs modèles équipés du mouvement automatique Laco 21, avec un revêtement Superluminova, un double verre saphir laissant apparaître le mécanisme et un magnifique bracelet cuir. Le prix : 298 euros, avec des frais de port très raisonnables depuis leur boutique maison link (ci-dessous).Laco Meca Les diverses collections (n’oubliant pas ces dames) couvrent des prix très conformes à ce type de gamme et placent résolument cette fabrique dans une excellente position de qualité/prix.

 

L'article en allemand est disponible ici :

Laco (deutsch)  

 

 

 

 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 23:01

Laco used

Laco ist ein etwas spezieller Fall. Im Juni 2013 hatte ich die Möglichkeit, mehrere E-Mails mit Diana Bott, Executive Laco auszutauschen. Sie war für diese Präsentation aufgeregt, aber schien sehr beschäftigt, um die Zeit, um das Projekt vollständig analysieren zu finden. Ich habe keine Mitteilung grundsätzlich entgegen der ursprünglichen Text erhalten, aber wir dort waren! Empfindlich auf die allgemeine Philosophie dieser Firma, war ich traurig, nicht um meine Meinung zu präsentieren, die alle recht positiv Summe, weiß ich auch die Initiative ergriffen, um heute die Original-Artikel zu veröffentlichen, ohne Zugabe in Französisch und Deutsch. Richtung Laco natürlich mit der Fähigkeit, jede weitere Präzision bieten.

 

Laco produziert Uhren für Piloten, die bereits seit 70 Jahren, während das Unternehmen fast 90 Jahren von Frieda LacherLaco Meca und Ludwig Hummel in Pforzheim im nördlichen Schwarzwald gegründet. Mit hinter Schweizer  deutsch Uhrwerke, darunter die berühmte Durowe D5 werden die Laco Uhren heute oft Haus vorlagen, auf eine lange Geschichte der technischen Kreativität entwickelt ausgestattet. https://shop.laco.de/.
Völlig "Made in Germany", sind die Laco Uhren Teil der schönen deutschen Geschichte Mitteltonbereich. Es ist erstaunlich, auch ungewöhnlich, dass in einer Fabrik zu finden, mechanische Uhren in perfekter Balance, das Preisniveau verteilt, dass MBA stolz, Sie einzuführen ist.

Sammlung von "Marine" Uhren, und wir fanden mehrere Modelle mit Automatikwerk Laco 21 mit Superluminova-Beschichtung, eine doppelte Saphirglas enthüllt den Mechanismus und eine wunderschöne Lederarmband ausgestattet. Preis: € 298, mit sehr günstigen Versandkosten für ihr Zuhause Shop link. Die verschiedenen Kollektionen (nicht zu vergessen die Damen) decken sehr im Einklang mit dieser Art von Preisklasse und dieser Ort macht definitiv eine ausgezeichnete Position Qualität / Preis.

 

 

Voir article en français ici :

Laco  

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires - dans english & deutsch articles
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 12:00

Marteau-Rotor       

Bien que les historiens de l’horlogerie n’aient pas su se mettre d’accord sur le véritable inventeur du système de remontage automatique, entre Abraham Louis Perrelet (1777) et Hubert Sarton (1778), on constate que son invention est très ancienne. C'est toutefois grâce au français Pierre Joseph de Rivaz de la même période historique que ce principe a été intégré la première fois dans une montre puis perfectionné par John Harwood au début du XXè siècle. Hans Wilsdorf l'intégra de manière systématique dans ses montres Rolex dès 1931. Il faut savoir que ce n'est qu'après que le brevet Rolex soit tombé dans le domaine public (dans les années 50) qu'il put être enfin développé par toutes les autres marques. Harwood ayant développé seul son propre système (brevet en 1924) qui cessa d'être définitivement commercialisé la même année ou Rolex prit la main.

 

Les premiers calibres mécaniques nécessitaient d’être remontés à la main chaque matin pour pouvoir offrir une petite journée de fonctionnement. Ces mécanismes existent encore et restent prisés surtout depuis 2012, mais ne représentent toujours que 5% de la production. Cependant, le remontage automatique offre une souplesse réelle. En effet, un « marteau » ou « rotor », petite pièce montée sur roulement, profite de chacun de nos mouvements pour se déplacer dans la cage de la montre afin de tendre le ressort. On l'appelle aussi "masse oscillante". Ce dispositif délivrera alors progressivement son action afin de permettre à la montre de fonctionner de manière quasi autonome.

 

Au début, seules les montres d’un certain prix étaient dotées d’un tel système, encore a-t-il été nécessaire de perfectionner son action (et notamment) sa résistance aux frottements. Les calibres automatiques actuellement les plus avancés datent des années 1980, mais ne cessent d’être améliorés depuis.

 

Pour exemple, le travail de la marque Frédérique Constant, qui avec son High Beat Manufacture Automatique, a augmenté de 55% l’efficacité du rotor en faisant passer sa dimension courante de 26.5mm à 29.5mm.  

 

La plupart des montres automatiques « Swiss Made » sont aujourd’hui équipées d’un rotor bi-directionnel. Ce qui permet avec l’adjonction d’un cliquet, de profiter de « tous » les mouvements du poignet pour remonter le mécanisme dans les deux sens. Seuls les mécanismes à bas prix ne fonctionneront que dans un seul sens… et dépasseront rarement la journée d’autonomie, parfois moins sur les sujets peu actifs (travail de bureau ou malades alités, par exemple). 

Il est donc intéressant, lorsqu’on se sait moins appelé à « bouger » de vérifier l’autonomie du calibre une fois remonté correctement.

 

Il est toujours plus approprié de remonter sa montre au maximum la première fois, avec la couronne (attention de nombreux calibres japonais ne peuvent pas être remontés avec la couronne, mais par le mouvement du poignet exclusivement). De manière à disposer d’un capital de départ. L’activité courante suffira en général à conserver cette « avance ». Cependant, les mécanismes disposent de « réserves de marche » très différentes selon les marques. Cela peut aller de 12 à 90 heures en moyenne (avec un bon point pour le nouveau système 51 de Swatch - Voir : Swatch invente le "mécanique" ).Il est donc très profitable de s’informer de ce « crédit » auprès du vendeur.

 

En remontage manuel, vous devez être prudents par rapport à certains très vieux mécanismes encore utilisés, qui ne possèdent pas de système de débrayage automatique. Cela risque en effet de comprimer le ressort au-delà de sa capacité et de voir la rupture du système. Il n'existe pas de tableau public recensant les calibres de ce type, mais vous serez alerté dans le mode d'emploi !

 

Les calibres standard ETA, comme le 2824-2 ou le Valjoux 7750 disposent en principe de 32 à 45 heures d’autonomie et avec leur rotor bi-directionnel et débrayable, sont suffisamment véloces pour profiter du moindre mouvement du bras. Certains vendeurs mal informés, annoncent là par erreur, un calibre uni-directionnel, mais les marques qui les utilisent sauront vous rassurer. Je dois préciser que malheureusement les fiches techniques sur les sites internet sont encore trop souvent erronées !   

 

Je serais enclin à suggérer d’éviter les calibres d’origine chinoise qui disposent d’une autonomie généralement moindre ou les japonais qui ne peuvent pas toujours être complétés par un remontage manuel de la couronne (Voir  Seiko SNZH33-2, la revue ! pour les détails).

 

Lorsque l’on achète une montre mécanique sur Internet, on dispose rarement d’une information suffisamment complète pour connaître l’autonomie ou la vélocité du calibre qui équipe la montre qui nous a tapé dans l’œil ! Une solution consiste à consulter le site du constructeur de la marque pour vérifier cette information, ou tout simplement de la demander à un professionnel.

 

L’objectif, étant finalement de bien acheter la montre qui convient non seulement à notre personnalité, mais surtout à notre usage et notre « mobilité » journalière.

Il faut savoir que certaines marques offrent dans les « complications » disponibles, un petit compteur du « restant d’autonomie ». 

 

Exemple d'un rotor décoré or :                                                 Exemple du compteur d'autonomie

                                                                                                     (juste sous la marque du modèle)

Gavox Calibre  Arbutus-Moment

 

Beaucoup de gens vous donneront des conseils (par exemple, en ce qui concerne le tableau d'étancheité précisant ce qu'autorise une valeur [ex. 10A TM] ) - J'ai par ailleurs dénombré pas moins de 55 sites différents vous rappelant ce tableau d'étancheité des montres qui est toujours le même - Mais au sujet du remontage mécanique et de tout ce qui lui est lié, nous trouverons des pages sans fin sur les moteurs de recherche. A peu de choses près vous n'apprendrez rien de nouveau, si ce n'est de temps en temps, une expérience isolée qui relève une particularité interessante. Qu'un site Internet vous montre de nouvelles astuces est suffisamment intéressant pour que je le souligne ici.

Si vous avez envie de savoir comment corriger l'avance ou le retard d'une montre mécanique sans l'ouvrir, voyez plutôt ici : link et parcourez les conseils jusqu'à la rubrique : "Informations par rapport aux montres automatiques de marque"

Vous serez également surpris de découvrir dans la FAQ (questions souvent posées) des indications importantes, notamment sur tous les types de bracelets de montre qui existent.

Une bonne boutique n'est pas qu'une entreprise "commerciale", c'est aussi un "conseil" qui avait trop largement disparu avec l'avènement des commandes par Internet.  Merci à cette boutique là d'avoir particulièrement soigné cette approche.

 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires - dans Informations 2014
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 23:01

Tsovet1

Tsovet est une marque « Californienne » relativement récente (2008) créée par David Bonaventura (qui est aussi à l’origine de la marque Vestal), avec un petit look « Panerai » vraiment agréable jusqu’aux bracelets cuirs façon « italienne »  link . L’inspiration globale est plutôt « instruments de mesure ». Des couronnes et fond vissés établissent sa volonté d’étanchéité marquée (plus de 100m et 200m). Quelques modèles « couronne à gauche ». Des mécanismes automatiques ETA 2824-2 (le plus souvent aux lignes classiques ou aéro-chronos, mais diamètres 44mm), numérotés et estampillés Swiss Made, autour de 700 à 1000 euros (Ce sont des prix raisonnables comme on les aime bien !). Tsovet2 Pour les autres styles (militaire, aéro, nautique, 42 à 44mm), plutôt des calibres quartz de bonne qualité (Miyota ou Ronda avec batteries longues durée de 5 ans) qui placent les garde-temps dans une catégorie de prix abordable et conforme au marché.

Boutique sur le site de la marque Tsovet : link (port gratuit dès 200 usd, mais ajouter les frais d’import USA)... ou plus facilement en France sur un site spécialisé : link , mais seulement pour quelques modèles sélectionnés.

Tsovet3 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 20:31

montre connectee

Puisqu’il faut bien en parler, je vous donnerai simplement mon sentiment.

 

Il semble évident que l’avenir nous réserve bien des surprises... sur les applications possibles de tous ces objets électroniques qui envahissent nos poches et nos serviettes. On peut facilement imaginer qu’au-delà des appareils photo intégrés, des connections à internet ou des contrôleurs de notre rythme cardiaque, nos téléphones par exemple, deviendront de véritables terminaux multifonctions, dont certaines restent à inventer. Dans ce contexte, on peut facilement entrevoir l’intérêt de posséder des « périphériques » complémentaires (comme aujourd’hui, les oreillettes). Il est d’ailleurs possible que les avancées technologiques encouragent l’émergence d’équipements qui simplifient la prise en ligne d’un appel ou la vision directe d’une vidéo « face à l’œil » de façon confortable – Il suffit de regarder quelques films de science-fiction pour s’en convaincre ou les annonces sans fin concernant les lunettes à réalité augmentée.

 

Alors pourquoi pas un équipement au poignet remplissant certaines de ces fonctions ou les rappelant…et qui en même temps donnerait l’heure !

(Il est toutefois important de noter d'après une récente étude de Gfk Consumers Experiences réalisée sur 5000 usagers link  dans plusieurs pays, que seuls 11% des utilisateurs affichent l'heure sur leur terminal !)

Aujourd’hui la montre connectée semble facilement offrir de nombreux avantages et s’impose naturellement grâce au marketing.

Pour ce périphérique, il y aussi beaucoup d’autres applications à envisager… jusqu’à l’inclusion d’un écran souple enroulable…

Ce qui me fait penser que cette nouveauté (la montre connectée) rejoindra vite une évolution complexe, dans laquelle, le fait de donner l’heure ne sera qu’une des fonctions déjà présente dans tous les autres périphériques.

 

C’est pourquoi, je ne m’avance pas trop à prédire que le phénomène de la montre… « qui possède d’autres fonctions », se transformera en un « appareil électronique de poignet » ou « electronic apparatus wrist » (allez hop, j’invente le mot « EAW » ou I and you)… possédant entre-autres fonctions, la possibilité de « donner l’heure ».

Bien entendu, cette « vision » m’arrange et me permet de dire que l’horlogerie pure et dure restera le seul « bijou » de l’homme… et que sa perpétuation demeure finalement assurée !

 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires - dans Informations 2014
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 23:01

bausele

Bausele… montre Française, Australienne ou Suisse ?

Et bien un peu les trois à la fois ! Christophe Hoppe, citoyen français et ancien dirigeant d’Universo (groupe Swatch) a une solide expérience horlogère. Designer dans l’âme il s’installe en Australie et démarre une aventure personnelle en 2011, c’est la marque Bausele qui est un condensé pour Beyond Australia Elements.

Les éléments naturels l’inspirent en effet : le sable, le charbon, la terre rouge, le Yachting aussi. Il veut une vraie belle montre d’inspiration australienne, mais construite dans les règles de l’art Suisse et décide de conquérir le Monde. Avec une plateforme d’expédition à Hong Kong, il atteint rapidement cet objectif, offrant les montres précises, les plus originales du moment ! Bausele Auto1

Voici des calibres Quartz Suisse Isa ou automatiques Miyota (9015), dans de très beaux garde-temps de conception irréprochables, qui selon les modèles atteignent une étanchéité jusqu’à 200m. Des diamètres virils et généreux (44mm, 43mm ou…36mm pour les styles Vintage). Les montres sont livrées partout gratuitement avec au moins deux bracelets d’origine, cuir et caoutchouc.

Bausele Auto2Une version avec calibre suisse Soprod atteint les 1200 euros, mais les autres versions automatiques sont à 660 euros et les quartzs entre 190 et 400 euros.

Une création à laquelle nous avons pensé que nous pourrions nous intéresser !

 

Le Site Internet de la marque Bausele était en français (drapeau en bas) au moment de la préparation de cet article et dans la monnaie de chaque pays (à choisir en haut dans la boutique). Mais en 2017, la structure du Site a évolué en lien sécurisé - Voir ici : bausele

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 14:00

pw0

 

ZENITH, CABESTAN, CHAUMET… Mark Alfieri n’est est pas à un coup d’essai ! Ce designer de garde-temps résolument exceptionnels, originaire de Marseille et tellement investi dans le Rotary Club de sa ville (2010), se lance avec cette institution (connue pour son engagement humaniste), dans une aventure où… l’horlogerie va enfin servir à plus… que donner l’heure !

 

Le projet global est déjà ancien car la maladie gangrène l’avenir d’innombrables enfants. Dès (1985) Le Rotary Club (créé à Chicago en 1905) prend conscience qu’il faut faire plus qu’alerter : la polio est une maladie insidieuse, grave et irréversible. Il faudra de la volonté, du temps et de l’argent. Des fonds sont levés (plus de 800 millions de dollars), des actions gigantesques sont menées à bien, mais cela ne va pas assez vite, même si les États s’associent au projet. II faut faire un constat : seule l’extinction de la maladie sur la planète entière assurera un espoir de vie normale pour des millions d’enfants.

 

Ce projet fou, c’est une montre, une première en tout cas, car quatre autres suivront, conçues par d’autres designers de talent. Il faut lever encore 500 millions de dollars.

On ne fera pas une simple montre Private Label (fabrication personnalisée à la demande), mais une véritable machine de guerre ! Tout est original, du module au boîtier en passant par une fonction communicante avec un objectif : permettre au porteur d’être informé jour après jour de l’éradication de la polio !

 

PW5 

 

En effet, le calibre est totalement révolutionnaire : un mouvement comprenant 4 micromoteurs pas à pas et un micro contrôleur avec module relié par Bluetooth à tout smartphone ou ordinateur Mac/PC, permet non seulement d’indiquer à la montre l’heure exacte qu’il est à l’endroit précis où vous êtes, mais qui vous atteste de l’avancée du projet.

 

Dans une fenêtre apparaît le vilain virus de la polio tout rond et rempli de picots. Un jour (quand tout sera enfin accompli), il laissera alors la place à un globe terrestre coloré tournant sur son axe ! PW2

L’objet est une vraie montre de créateur, unique et précieuse. Elle vous serait vendue une fortune si elle avait porté le sigle d’une marque prestigieuse. Fabriquée en Suisse selon les normes les plus sévères, elle vous assure « une façon de lire l’heure qui soigne ! ».

 

 

Que faut-il aujourd’hui ? Assurer que suffisamment de gens seront concernés par le problème ! Alors vos réservations de la montre POLIO WATCH ONE sur le site de Time to Act qui la commercialise link , permettront sa mise en fabrication et la livraison des quatre suivantes. Cette première montre vous sera livrée dans un écrin pouvant en contenir 5… juste pour vous rappeler que le « combat » n’est pas encore fini !

Mais ce premier modèle expédié depuis la Suisse où elle est fabriquée vous en coûtera 480 euros hors taxes (plus les frais de douane à la livraison d’environ 20%).

Sur cette somme, 110 euros réservés à la fondation Polio Plus permettront de vacciner 250 enfants (ce don fera l’objet de la remise d’une facture déductible des impôts).

 

Je vous promets que vous ne regarderez plus seulement votre montre pour avoir l’heure. Une fois que vous aurez examiné au-delà… c'est-à-dire l’avancée de l’éradication de la polio. Vous aurez encore une autre œillade sur un objet Swiss Made, technologiquement avancé, beau et original.

 

Allez-vous commander ?

Commanderez-vous les 5 montres ?

Serez vous un acteur de la lutte contre la polio ?

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires - dans Informations 2014
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 21:46

 

Tag Heuer va-t-il réconcilier les passionnés de mécaniques et les adeptes de la précision du quartz ?

 

A l’instar d’anciens essais ayant présenté des modules électromécaniques chez différents constructeurs (Longines, Lip), le domaine nécessitait d’être perfectionné et surtout rendu viable par une alimentation miniaturisée.

 

La marque, en effet, réputée pour ses recherches et ses avancées techniques, ainsi que pour ses prix relativement abordables a mis sur le marché fin 2013, un nouveau système électromécanique, le calibre S.

 

Calibre S electromecanique

 

5 moteurs bidirectionnels indépendants réglés par un cristal de quartz, contenant 28 rubis, disposant d’un chronographe au 1/100è de seconde et d’un calendrier perpétuel.

Les calibres quartz classiques comportent très peu de pièces en mouvement et quand c’est le cas 2 ou 3 rubis. Beaucoup sont exclusivement électroniques.

 

Ici, nous découvrons pas moins de 230 pièces dans un bijou de technologie parfaitement au point et qui permet une utilisation très intuitive des montres contenant ce module.

Par exemple ce beau chronographe LINK, ref.CAT7010.BA0952 aux environs de 2300 euros.

Tag Heuer 

Repost 0
Publié par montres bonnes affaires
commenter cet article

Présentation

  • : montres bonnes affaires
  • montres bonnes affaires
  • : Le premier blog francophone consacré aux montres de milieu de gamme.
  • Contact

Quoi Est-Ce Donc ?

  • montres bonnes affaires
  • Simplement passionné par les montres
  • Simplement passionné par les montres

Bonjour

Passionné depuis toujours par les garde-temps de milieu de gamme (350 à 1500 €), j’ai en 2010, d’abord projeté de partager mon penchant avec les autres, puis en définitive, de soulever un certain nombre de questions liées au monde de l’horlogerie. Beaucoup de fausses idées circulent, parfois simplement véhiculées par l’ignorance, à d’autres moments par des considérations économiques qui trompent l’utilisateur, enfin par certains partis pris. Ma vision indépendante liée à un travail rigoureux et documenté va tenter de vous faire voyager dans le monde merveilleux des montres de qualité à prix raisonnable !

Je partage les valeurs d'honnêteté, de justice, de rigueur, de vérité et de bienveillance communes aux citoyens de la nouvelle nation d'Asgardia (Space nation of Asgardia & Site Facebook en français )

Jimmy Watch

 

Ce Blog en revanche, ne partage aucun accord économique avec les fabricants ou leurs distributeurs, il n’est donc aucunement un organe de promotion. Il tentera de demeurer à jour sur l’évolution des marques. Vous êtes bienvenus pour toute question ou suggestion, veuillez alors cliquer sur le lien « contact » en tout bas de page.    

Pour plus de précision sur ma méthode de travail et sur la publicité placée sur le Blog par la platerforme, veuillez cliquer ici :

Eclairage sur la philosophie du Blogeur

Suite à quelques remarques, il me faut préciser que ce Blog n'a pas vocation à critiquer ou dénigrer les marques ou leurs propriétaires, mais à rendre disponible dans les règles du respect, des informations non confidentielles destinées à permettre aux internautes de se faire une opinion. Il est toujours possible de me contacter pour clarifier certains points. J'ai toujours écouté les demandes raisonnables !

Si une page de publicité s'ouvre lors de vos recherches d'articles - Fermez-la simplement en cliquant sur la croix rouge en haut à droite.

 

Attention : l'adresse email de contact a changé en mars 2017. Pour les habitués, merci de me joindre par le lien "contact" afin de recevoir cette nouvelle adresse. Merci !

 

*Logo MBA utilisant la photo d’une montre plano de chez Autran & Viala, avec l’aimable autorisation de la marque

      

annuaire gratuit     Classement WebStat   topEurAward  shield 

 yws  mba argus   slytee 

xmarks findeen  French-tech-carre1 Polio Watch   

Recherche

Toutes les Marques

 

French-tech-neg-rose Blog Francophone 2   

Sur 100 visiteurs, nous avons : 

75.5% de Français

8% de Belges

3% de Suisses

2% de Canadiens

l'Algérie, l'Espagne, la Turquie, l'Angleterre, l'Allemagne, le Luxembourg, Les Pays Bas, l'Australie comptent pour 1% chacun

Le reste du Monde se partage 3.5%

* 20% des visiteurs sont des lecteurs assidus ou abonnés.

La moyenne est de 2000 visites/jour.

> Le Blog a été classé 1020e/ sur 2 millions de Blogs (plateforme OverBlog) et a atteint 1.600.000 visiteurs au bout de la 5ème année. En juin 2016, il est classé 38e dans sa catégorie (Mode-Art-Design) en termes de nombre de vues. Il y a en France 20 millions de Blogs.

​> le Blog MBA recense plus de 500 commentaires.

.................................................................................... 

 

> Les Marques internationales présentées :

Adi

Aerowatch

Akrone

Alpina

Altanus

André Mouche

Arbutus

Archimede  

Armogan

Astron

Atelier

Autodromo

Autran & Viala

Barrington Griffiths

Bausele     

Botta

Bruno Söhnle

Bulova

Buran V.M.

Burel

BWC-Swiss

Candino

Chanson David 

Chronix  

Chrono AG (Swiss Military)

Certina 

Charlie Watch

Chevachi

Colomer & Sons

ComtéSavoie 1947

Cover       

Damasko 

Davosa 

Detomaso

Dievas

Draxas

Ebel

Edmond

Edox 

Epos

Eric Tabarly 

Erroyl 

Fossil

Frédérique Constant 

Fromanteel

Gardé

Gavox  

G. Gerlach    

Glycine

Golana

Griffin Emblem

GTO

Grovana

Hamilton

Haurex

Hof Watches

I.T.A  

Jacques Lemans

JAZ

Jorg Gray

JS Watch Co.  

Junghans 

Kadloo

Konifer

Kronos  

Kronsegler

Laco

Lip

Longines

Louis Erard

Lüm-Tech

Magrette

Marcello C

Marvin

Mathey-Tissot

Meccaniche-Veloci

Memorigin  

Mer Air Terre by Matwatches

Michel Herbelin

Mido

Mona

Mondaine

moVas

Mühle Glashütte

Nivada

Nivrel

Nomos

Obaku

Offshore Limited  

Orient

Oris

Oxygen

Pequignet

Perrelet

Pierre Lannier

Poljot

Poolmate

Project o Concept

Promotheus   

Pulsar

Raidillon

Raymond Weil

Riedenschild  

Rochet  

Rodania

Rotary

Rotor

RSC Watches

RSW

Seiko

Sevenfriday

Sinn

Silvana

Slow

Squale

Steinhart  

Stowa

Swiss Military - Hanowa

Tawatec 

Tissot

Torgoen  

TX  

Urs Auer

Van Speyk

Vangarde

Victorinox

Vincent-Paris

Vuillemin Regnier

Watch on net

William L 1985

Yema

Zannetti

ZIB (Zeit in Berlin)  

Zeno-Watch Basel

Zeppelin

Zodiac

 

> Entretiens avec les Fabricants :

Entretien avec Raidillon au Salon Belles Montres

Entretien avec le créateur de la marque TECHNE

Entretien avec le responsable communication de la marque Louis Cottier

Un Million MBA

Début 2017 :

1 million de lecteurs uniques

​2 millions de vues (articles)

Informations sur la fréquentation du Blog: link     

Tous les articles d'information horlogère

mouvement poche   

 

> Articles de 2011 :

Un article sur "Backstage" 

 

> Articles de 2012 :

Objectif Horlogerie !

Salon Belles Montres, Paris 2012

 

> Articles de 2013 :

Caca Watch versus Good Watch

Montres françaises... ou pas ?

Pourquoi les montres "haut de gamme" sont si chères

Louis Cottier, la vérité

Le point sur les montres chinoises

 

> Articles de 2014 :

Juste un peu de joie !

Parlons de certaines marques de montres  

Montres automatiques à bas prix

Groupes horlogers de milieu de gamme

Swatch invente le "mécanique"  

L'aventure Gigandet

Où l'on réconcilie le mécanique et le quartz !

Polio Watch, comment une montre peut changer le Monde !

Montres connectées

Le remontage automatique efficace

Collections-Montres-Militaires, j'ai testé !

Que penser de la marque Jean Bellecour ?

Montres, quelle est la meilleure ?

Musée d'Horlogerie d'Entraigues sur la Sorgue

La Saga Beuchat  

Communiqué - Manufacture Konstantin Chaykin

Cap Horlogerie...la montre qu'on assemble soi-même

Classement des meilleures boutiques Internet          

 

> Articles de 2015 :

La saga Elgin

Montres squelettes

Montres Chinoises... un cas !

Interview sur supermontre.com

Qu'est devenue Minerva ?

La montre : accessoire de mode ... ou mode des accessoires ?

Pourquoi certaines marques ne figurent pas sur MBA

Classement de la meilleure boutique 2015

 

> Articles de 2016 :

Chaîne ou bracelet ?

Le Beta 21

Rolex, Considérations techniques

Revue de la Sea-Gull Sun & Moon

La Saga de la marque Pontiac

Davosa parmi les meilleurs !

Montres chinoises qui n'entrent pas dans la liste noire

Mode et Montres... la difficile alliance !

Quelles nouvelles du marché horloger mondial en 2016

Classement de la meilleure boutique 2016

Swissness et conséquences

Fabricants de montres en Chine, éclairage et perspectives

 

> Articles de 2017 :

Montres françaises ou pas ?

Montres sino-germaniques

Montres Peugeot, archives et déchiffrage !

Griffin Emblem, une marque d'avenir soutenue par le financement participatif - analyse du phénomène

Montres par UHR

Où on vous montre le jeu des 7 erreurs !

Le nouveau Quartz

Bonne ou mauvaise montre, comment avoir confiance ?

Reff Tiger, la Mystification !

 

Nous avons testé pour vous !

Dans cette rubrique, de très bonnes affaires, des boutiques sélectionnées dont nous avons rencontré les gérants.

Une assurance de qualité absolue !

 

Faubourg des Montres

Good Montres

RVC Bracelets

Watchnbroc

meca6

 

Entretenir vos montres !

Montre MBA Rubriques 

Cette nouvelle rubrique va tenter de vous diriger vers des professionnels de qualité, en mesure d'entretenir ou de réparer vos garde-temps (hors de la période initiale de garantie) ou de vous fournir des accessoire.

Il existe en France des boutiques tenues par des horlogers passionnés qui prendront le plus grand soin de vos montres. Il faudra vous déplacer pour amener vos pièces à réviser ou les envoyer par la poste (pensez à les assurer). Les coordonnées communiquées seront donc les plus complètes possibles. J'ai rencontré ou discuté avec la plupart d'entre-eux. Vous serez bien reçus en venant de la part de Montres-Bonnes-Affaires. Cette liste s'étoffera au fur et à mesure. Pour y accéder, veuillez cliquer sur Adresses des horlogers-réparateurs d'excellence

Logo Blog H