Publié le 13 Avril 2017

Parmi les nombreux messages que nous recevons sur MBA, certains lecteurs, comme Nicolas aujourd’hui, nous proposent des avis, des analyses et des revues.

Quand ce travail peut être partagé, nous n’hésitons pas à le publier.

 

Nous sommes donc heureux de vous proposer la Revue de la montre 4043-02 de chez AVI-8

AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !

Voici ses impressions :

 

« J’appréciais énormément la couleur et le guichet de date jaune et noir rappelant les poignées d’éjection du Martin Baker.

Je reçois donc le package comprennant une boite kaki en toile militaire, avec à l’intérieur, heureusement, la montre, le coussin, une notice explicative en anglais, une carte de garantie, et une carte explicative sur l'histoire du Hunter, 

 

La montre est un monstre à tous points de vue. En terme de taille, elle est énorme (44mm), on ne se rend compte qu'une fois qu'on l'a en main. Deuxième point, elle est lourde, mais ça ne me dérange pas du tout, au contraire. On la sent bien. Elle est très confortable à porter également. Le bracelet est extrêmement épais, en cuir. Je n'avais jamais vu une telle épaisseur et du coup on sent qu'il est solide lui aussi.

AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !

En termes de thème, on est pleinement dedans, le design est à couper le souffle. Les chiffres en relief, la couronne de dates en transparence, les entrées d'air de Hunter à 3 et 9h, les aiguilles de cadran aéronautique, tout est là. L'aspect granuleux rappelle les planches de bord et les banquettes des premiers jets comme pour le Hunter, vraiment je trouve que c'est du très beau boulot. Le calibre est un Miyota 8217. Il est bien plus joli que celui que je possède déjà, mais en revanche un peu bruyant si on insiste pour le faire tourner.

 

J'ai payé cette montre 237€ (j'ai eu 25% de réduction grâce au code FLY25) et je peux vous dire qu'à ce prix là, je ne regrette pas un instant pas mon achat. C’est du très beau matériel. Je vous joins quelques photos pour que vous puissiez en juger ». 

 

Avi-8 Watches en vente en France ici.

 

Nicolas

AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !
AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !

Nous rappelons les caractéristiques du garde-temps :

 

COLLECTION: HAWKER-HUNTER
MODÈLE: AV-4043-02
MOUVEMENT: Automatique
Miyota 8217

BOITIER: Acier: 316L

DIAMÈTRE: 44mm

ÉPAISSEUR: 11mm
MATERIAU : Acier inoxydable
COULEUR du CADRAN: Vert
BRACELET: En cuir véritable vert (22mm)
RÉSISTANCE À L'EAU: 5 Atm
POIDS DE MONTRE: 100gr
GARANTIE INTERNATIONALE: 2 ans

AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !
AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !
AVI-8, Modèle 4043-02, la revue !

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié le 9 Avril 2017

Le nouveau Quartz

A l’heure où la clientèle de connaisseurs est de plus en plus friande de mouvements mécaniques, que devient le Quartz qui peuple 80% (si ce n’est 90%) de l’industrie horlogère ?

 

Dans les années 1970, la « Révolution du Quartz » a rebattu les cartes de l’horlogerie mondiale.

Progressivement moins chers, les mouvements électroniques réglés par une oscillation du Quartz vibrant sous l’impulsion de l’électricité, ont dévasté les fabricants traditionnels. La simplicité du système a sonné le glas de la précision « toute mécanique »… puis avec le temps… la nostalgie a frappé - d’ailleurs dès les années 80 et, les mouvements mécaniques et automatiques en s’adaptant et en se perfectionnant ont redonné des couleurs à la filière.

 

La montre de tous les jours et dont on ne s’occupe pas particulièrement a bon dos de fonctionner à l’électricité contenue dans une pile qui ressemble à un « bonbon métallique ». Tout ce que l’on veut c’est qu’elle soit précise et pas chère. Pour les amateurs d’horlogerie qui souhaitent un tout petit peu remonter le débat, le mécanique reste la valeur sûre – le symbole de ce qui a fait naître l’horlogerie !

 

Aujourd’hui, chacun trouve son bonheur dans l’offre extraordinairement large qui a gagné la planète toute entière. On a même le choix, bien au-delà des simples espérances. Les calibres de montres se déclinent en systèmes mixtes, permettant toutes les fantaisies et assurant tous les souhaits d’autonomie, de simplicité d’utilisation ou simplement de modernité !

 

L’aubaine de la demande a sauvé bien des « Maisons Horlogères » qui n’avaient pas su s’adapter et, le mécanique est revenu en force. Certains fabricants ont même réussi des tours de force à coup de brevets et d’utilisations de matériaux rares. Des garde-temps mécaniques ont vu aujourd’hui la précision de leurs modules multipliée par trois.

 

Pendant ce temps, le bon vieux Quartz est resté un peu figé dans des considérations techniques datant de 1984… après que les Japonais aient considérablement amélioré leur essai de 1969, d’ailleurs talonné par des créations européennes soucieuses de ne pas rater leur part du gâteau. Nous avons déjà parlé du Beta 21 sur le Blog ( Lien Beta 21 ). De grands fabricants Suisses dès 1960 avaient pris la mesure du défi, dont la très connue marque Longines. A la même période que l’offensive Japonaise, la marque sorti le fameux Ultra-Quartz : « Une révolution électronique ».

 

Alors depuis les derniers perfectionnements de 1984, que s’est-il passé, comment a-t-on évolué ?

Il ne s’est tout bonnement rien passé et si on a évolué, c’est surtout par la proposition des systèmes dit « Kinetic » ou le mouvement d’un marteau peut enfin produire l’électricité nécessaire, stockée dans un condensateur.

Le module Quartz n’a pas changé depuis cette époque. On est même capable en Chine de le fabriquer pour quelques centimes.

 

Certes, les modules Quartz chinois n’ont rien à voir avec certains calibres Suisses qui emploient des matériaux et des savoir-faire exceptionnels. La durabilité de la rigueur fait la différence. Ils sont généralement installés dans des montres de haut de gamme, coûtent très chers et ne déprécient en rien la valeur des modèles vendus.

 

Depuis plusieurs années, l’Horlogerie Suisse a tenté de renouveler le genre et de produire un module Quartz encore plus performant. Les grands fabricants ont réfléchi, travaillé et mis à contribution de grands bureaux d’étude (comme ETA) afin de résoudre ce problème de l’évolution du Quartz !

Longines encore une fois était sur la liste des demandeurs. Le nouveau défi ne tentait pas moins que d’établir de nouvelles normes !

 

En moyenne le Quartz de 1984 varie de 12 secondes par an, pouvait-on le faire passer en 2017 à 5 secondes ? Longines vient de sortir un tel modèle (Conquest V.H.P, pour « très haute précision » en français).

Non seulement la précision est inimaginable, mais de nombreux systèmes d’amélioration du fonctionnement sont inclus (un anti-choc révolutionnaire qui réinitialise la montre et une batterie très longue durée qui triple les possibilités actuelles).

 

Alors le Quartz, encore une vieille histoire ?

Longines Conquest V.H.P. Quartz 2017 (entre 850 et 1400 euros)

Longines Conquest V.H.P. Quartz 2017 (entre 850 et 1400 euros)

Voir les commentaires

Publié le 7 Avril 2017

Où on vous montre le jeu des 7 erreurs !

Il y a sans doute plusieurs phénomènes à considérer, mais le sujet est bien réel : Quelles sont les différences entre les deux montres que je vous présente à la fin de cet article ?

 

Le premier phénomène est celui (particulièrement en ce qui concerne les cadrans classiques) du renouvellement de la création. On réalise que depuis les premières montres-bracelets, toutes les marques ont puisé dans les variations infinies qu’offraient les combinaisons de formes, de couleurs et de composants. On a souvent relevé des apparences similaires, des « hommages » quand les garde-temps avaient connu le succès, voire des copies avec multitudes de variantes. On ne peut certes se renouveler à l’infini une fois que l’on a épuisé toutes les matières, les formes d’aiguilles ou de couronnes, tous les marqueurs chiffres ou bâtons, tous les fonds de cadrans du noir mat au nacré… à moins de créer des formes extravagantes ou des positions de marqueurs originaux comme le font quelques fabricants prestigieux.

 

Le second phénomène concerne les assembleurs qui proposent à diverses marques (la plupart du temps sans aucune relation), des produits finis pratiquement identiques.

Hong Kong s’est spécialisé dans cette industrie et a gagné avec les années des compétences réelles et reconnues. Plusieurs usines et ateliers de cette région construisent pour une grande majorité de marques occidentales, de véritables collections complètes que celles-ci n’ont plus qu’à distribuer.

Tant que les produits finis sont de qualité et vendus au juste prix, on ne s’étonnera pas. Peu de gens sont aujourd’hui dupes sur l’origine de produits divers fabriqués dans des usines qui ne font que changer l’étiquette !

 

Là où j’aimerais attirer l’attention de ces entreprises distributrices, c’est sur le message qu’elles véhiculent. Elles prendront certes garde à ne pas se mettre en défaut, par exemple en disant clairement qu’elles font elles-mêmes ce qu’elles achètent ailleurs ; mais dans le discours, des termes comme « conçu dans nos ateliers en France » ou « témoins [ou même] héritiers d’un savoir faire ancestral » sont souvent lus, et trompent l’acheteur.

 

Nous n’allons pas faire une liste de tous les abus, les arrangements avec la vérité, les à-peu-près et les discours ronflants afin de vous permettre de savoir qui fait quoi, qui vend les mêmes produits que son voisin avec un nom différent, car cela évolue constamment et que notre but n’est pas de redistribuer les cartes de l’économie horlogère. Mais un petit exemple ne fera pas de mal.

 

Je tiens à préciser que cette démonstration ne cherche en aucune manière à nuire à ces entreprises. Il n’y a finalement rien d’illégal à vendre le même produit que quelqu’un d’autre, avec un nom différent. Toutefois nous devons vous mettre en garde sur le « discours » et vous conseiller de toujours regarder en détail les présentations et de les comparer. Comme dit le proverbe : « Une personne avertie en vaut deux » !

Où on vous montre le jeu des 7 erreurs !

La marque Française CHRONOWATCH qui fait partie du Groupe Diamanta et qui propose ses garde-temps sur son site, les vend en direct assez chers, mais les prix retrouvent une valeur plus raisonnable chez leurs distributeurs. Le sérieux des ateliers fabricants laisse présager une certaine qualité de réalisation, mais ce ne sont pas des « montres de luxe » comme on croit le comprendre. Je ne parlerai pas du prix réel à la sortie d’usine. Bien des articles sur ce Blog vous ont rabâché le phénomène.

Quand à RHODENWALD & SOHNE, c’est une marque Allemande distribuée par Aviano Jewels GmbH qui suit le même processus. Vous trouverez sur Amazon les mêmes montres à moitié prix du Site maison.

 

Nous observons donc très clairement ce phénomène de variations sur un même thème. Ce sont rigoureusement les mêmes montres !

Pour la marque Française, sur le Site le prix sera de 475 euros, soldé à 119 chez le distributeur, tandis que chez l’Allemand, elle sera annoncée à 199 euros pour finalement être vendue 89 euros sur notre chère boutique Internet.

Voir les commentaires

Publié le 27 Mars 2017

UHR, Modèle 342 à 349 €

UHR, Modèle 342 à 349 €

Voir annotation en rouge à la fin de l'article !

 

Si les seules choses qui vous intéressent en matière de montre-bracelet, c’est un cadran « fashionable » et des couleurs brillantes, je pense que mon article ne va pas trop vous intéresser !

 

Si en revanche la qualité des composants et celle de la fabrication sont vos principaux critères… il y a des chances que vous vous attardiez sur ma découverte.

Ce n’est sans doute pas la seule offre qui vous propose aujourd’hui un véritable consensus qualité/prix, mais elle se place en peloton de tête des meilleures propositions.

 

Vous savez que nous privilégions la qualité des montres de milieu de gamme. Nous avons remarqué que pour des prestations assez similaires, nous trouvons des garde-temps qui se placent assez harmonieusement dans une certaine fourchette.

On connaît aussi le prix de vente des mécanismes et le coût de fabrication région par région.

 

Ainsi un très bon produit asiatique avec un calibre mécanique japonais et des finitions impeccables, qu’il vienne de Chine ou du Japon va osciller entre 200 et 300 euros, exception faîte de quelques maisons comme ORIENT ou même des modèles SEIKO 5 qui vont démarrer un peu en dessous.

 

Des « inventeurs » Européens, Américains ou même Singapouriens nous habituent depuis quelque temps à découvrir des créations d’excellente qualité, qui cependant oscillent dans ces mêmes gammes de prix.

Ils se risquent ainsi parfois à produire les mêmes montres avec des calibres Suisses un peu plus chers, tout en restant dans une fourchette raisonnable qui avoisine les 500 euros.

 

Les Suisses eux-mêmes ont bien du mal avec leur process de fabrication, les taxes et les charges, à proposer ce type de montre (avec par exemple un ETA 2824-2) en dessous de 600 euros. La moyenne figurant plutôt dans la tranche 700 euros !

Pour parler d’un Valjoux 7750 et ses complications chronographiques, nous allons avoir de la peine à rester en dessous de 1200 euros… quand ce n’est pas 2500, eu égard à la réputation du Swiss Made.

UHR, Modèle 353 à 599€ (VALJOUX 7750)

UHR, Modèle 353 à 599€ (VALJOUX 7750)

Je vous avais parlé il y a quelques temps de la marque Allemande ROTOR qui semblait proposer une montre avec un 7750 dans un prix l’un des plus bas du marché autour de 800 euros !

Quand on digère tout cela, on reste cependant persuadé que personne ne vend de garde-temps évolué à perte… même si ces mécanismes dont nous venons de parler ont un coût établi et qui ne baisse que très rarement.

 

Quand on aime les belles montres (je n’ai pas dit « jolies »)… On s’attend pour de bons composants à payer une montre équipée d’un ETA 2824-2, pas moins de 600 euros et une autre équipée d’un Valjoux 7750… environ 1000 euros (exception faite de quelques rares assembleurs). Dont acte !

 

Que diriez-vous de diviser ces prix par deux ? Ou même par deux et demi ? Quand ce n’est pas par trois ! Impossible me disent mes amis !

 

Allons donc voir ce que nous propose une marque allemande de montres qui s’appelle « UHR »… Déjà le nom qui veut simplement dire « montre » en allemand, ne fait pas dans la fioriture. Il est vrai qu’elle s’adresse avant tout aux professionnels avec ses offres de « Private Label », c'est-à-dire qu’elle propose des montres personnalisées avec le logo du demandeur. Dans un panel de 1800 combinaisons, elle peut certes se placer en bonne position, mais elle offre aussi avec ses composants triés sur le volet et ses appellations d’origine Swiss Made et Made in Germany, des alternatives extrêmement qualitatives. Nous sommes loin de la montre publicitaire ! Cela a un coût, mais il reste raisonnable compte tenu de la quantité minimum de 50 pièces… (Ca ne donnerait pas l’idée à un petit malin de créer sa propre marque en sous-traitant tout à Uhr ?).

UHR, Modèle 321 à 299 € (ETA 2824-2)

UHR, Modèle 321 à 299 € (ETA 2824-2)

Alors, me direz-vous, quel intérêt pour nous simple quidam ?

Et bien justement, parce que UHR vend aussi des montres à l’unité (sous son logo UHR, ou sans logo du tout) – C’est là que nous retrouvons nos amateurs de Bling Bling (rassurez-vous, je ne suis pas en train de vous critiquer – Vous avez le droit d’aimer ce qui est beau, même si ce n’est que beau !).

 

Mais avouez que de trouver une très bonne montre Swiss Made, un peu type militaire avec un très bon ETA 2824-2 à l’intérieur, pour moins de 300 euros, c’est plutôt épique pour ne pas dire inusité.

 

Quant à découvrir une montre-chronographe avec un Valjoux 7750 à 599 euros, c’est vraiment exceptionnel… Sans parler au passage, d’un modèle de Diver avec glace saphir, tous les codes de la plongeuse, y compris la lunette à 120 clics, un mécanisme japonais SEIKO NH35 pour … 199 euros ! Quand vous touchez à peu près le même modèle chez le fabricant du mécanisme (pourtant parfaitement estimable !), environ le double de ce prix, avec un simple verre Hardlex...

 

Bref, une petite visite s’impose ici : https://www.uhr.info/

 

UHR, Modèle 407 à 199 € (SEIKO NH35)

UHR, Modèle 407 à 199 € (SEIKO NH35)

La publication de cet article a évidemment intéressé plusieurs personnes qui ont souhaité avoir des renseignements complémentaires. J'ai moi-même pensé acheter l'une de ces montres et j'ai contacté la marque de plusieurs façons (rubrique "Contact" sur le Site et en direct par email).

5 semaines après la publication de cette présentation, je n'ai toujours aucune réponse de la part de UHR, ce qui est extrêmement surprenant. Je souhaitais parler de ce cas, mais sans avoir contacté la marque au préalable comme je le fais toujours. Bien mal m'en a pris !

J'émets naturellement quelques doutes sur le fonctionnement de ces possibilités d'achat, espérant toujours me tromper - Je devais vous informer de cette situation par honnêteté.

 

Le 19/08/2017, nous avons enfin un retour d'utilisateur qui nous confirme que la Communication n'est pas le fort de la Société ! Cependant les garde-temps produits semblent tenir leur promesse. je vous invite à lire le commentaire de Jacques à la suite de cet article !

 

Voir les commentaires

Publié le 22 Mars 2017

Griffin Emblem une marque d’avenir soutenue par le financement participatif – analyse du phénomène

Nous vivons définitivement une époque étrange où les codes de la communication et du commerce sont progressivement transformés pour s’adapter à l’immédiateté et à l’échange rapproché. L’horlogerie n’échappe pas à cette règle, au point de se demander si tout ne va pas finalement se vendre à travers les réseaux sociaux et le financement participatif. On avait commencé par entrevoir cette révolution avec la vente massive sur le Web, mais comme pour la presse imprimée qui n’a pas disparue avec l’avènement de l’info par Internet. Tout reste à écrire !

 

En ce qui concerne le financement participatif, c’est sans doute la facilité de diffusion par le canal électronique qui lui a ouvert une voie royale. C’est un moyen tellement adapté pour proposer de nouvelles idées, des petits projets qui demandaient avant d’enfoncer mille portes ! L’offre crée t’elle le besoin ou est-ce l’envie qui génère l’offre ? Chacun pourrait se lancer et proposer cent et une idées pour améliorer notre confort ou répondre aux envies. Mais deux phénomènes régulent le principe : L’exigence absolue de qualité et de fiabilité des acquéreurs ainsi que le nécessaire verrouillage de la proposition des concepteurs.

 

Nous en arrivons (et particulièrement en matière d’horlogerie) à la proposition d’un produit le plus parfait possible… qui est évidemment illustré par des propositions de nouveaux modèles de montres, parfois innovantes, d’autres fois simplement bien pensées, pour éviter l’écueil du coût lié aux méthodes encore traditionnelles de réalisations industrielles. On ne vendra qu’un petit nombre de pièces et seulement si le quota d’équilibre est atteint ! Il n’est pas question de se rater sur le projet. Personne ne veut travailler pour rien, personne ne veut investir à perte.

Il existe ainsi près de 10 projets de montres par mois sur Indiegogo ou Kickstarter (pour parler des plus connus)… et même si le besoin en montres n’est peut-être pas aussi important chez les simples consommateurs, comme chez les collectionneurs, rares sont les échecs dans ce domaine.

 

On ne pourra parler de chacun de ces projets sur MBA, ils sont non seulement mondiaux, mais touchent à tous les genres ; cependant les plus pertinents pour le public francophone seront de temps à autre relayés afin non seulement d’étoffer l’offre, mais aussi de montrer que l’on doit maintenant compter sur ce phénomène.

 

Griffin Emblem a déjà vécu trois fois l’aventure au plus grand bonheur des amateurs de belle horlogerie. Ses créations ont été particulièrement appréciées et rendues disponibles à des prix compétitifs pour une qualité ultime.

J’ai été séduit par leur nouveau projet et même si je n’ai pas pour habitude de présenter plusieurs articles pour la même marque, il faut bien considérer ce phénomène du financement participatif dans la façon de traiter l’information. Il est d’ailleurs possible que certains projets en restent à une offre limitée dans le temps, ou qu’un modèle d’une marque utilise ce moyen pour financer un nouveau garde-temps, mais certains espèrent pérenniser leur idée de départ. Tout est aujourd’hui sur la table !

Nous espérons d’ailleurs nous, comme les créateurs de la marque dont nous parlons ici, que cette quatrième campagne permettra d’asseoir définitivement la réputation de Griffin Emblem !

 

Le choix du calibre est tellement important que parfois tout le projet découle de là. Les marques qui se montrent ainsi sur ces plateformes spécialisées les choisissent avec attention. Ce sont le plus souvent des mécanismes Seiko ou Miyota qui offrent les meilleurs rapports qualité-prix. Tout le reste sera l’objet de soins attentifs pour harmoniser l’ensemble, sans omettre les nécessaires points liés à la logistique et à la qualité commerciale de la distribution.

 

Dans son quatrième projet, Griffin Emblem n’a pas plus que les trois précédentes fois, omis ces détails.

 

Nous voici devant cette offre :

 

Mouvement Automatique Miyota 9100

Présentation squelettée

Reserve de marche, environ 40hrs

Dateur (calendrier jour mois)

Glace saphir

Numéro de série gravé au dos

Toujours la petite plaque de métal personnalisable avec son message

Une boucle déployante en option (une nouveauté !)

Zirconia Swarovski couleur bleue sur le cadran

Toujours en 42mm

Garantie de 5 ans

 

https://www.kickstarter.com/projects/griffinemblem/griffin-emblem-high-quality-skeleton-automatic-wat

 

Deux modèles de base de la Early Bird et la Super Early Bird en option A et B qui varient d’un cadran plutôt classique à un cadran à plusieurs compteurs. Le tout ouvragé, parfois avec plusieurs couleurs et vue arrière sur le mouvement.

Donnant la possibilité de faire graver sur une plaque latérale vissée, le message de votre choix.

Allez-y, il reste moins de 40 jours pour choisir votre montre ultra personnalisée pour 309 à 379 euros selon le modèle !... et vous serez livré en octobre 2017.

 

English version here : Griffin Emblem 4th crowfunding operation

Griffin Emblem une marque d’avenir soutenue par le financement participatif – analyse du phénomène

Voir les commentaires

Publié le 22 Mars 2017

Griffin Emblem a brand of tomorrow supported by crowfunding - analysis of the phenomenon

We are definitely living in a strange epoch when the codes of communication and commerce are gradually transformed to adapt to immediacy and close exchanges. Watchmaking does not escape this rule, to the point of wondering if everything will not finally sell through social networks and participatory crowfunding. We had begun to glimpse this revolution with massive sale on the Web, but as for the print press that has not disappeared with the advent of info via the Internet. Everything remains to be written!

With regard to crowfunding, it was probably the ease of dissemination through the electronic channel that opened up a royal road to it. It is a means so adapted to propose new ideas, small projects that asked before pushing a thousand doors! Does the offer create the need or is it the desire that generates the offer? Everyone could start and propose a hundred and one ideas to improve our comfort or meet the cravings. But two phenomena regulate the principle: The absolute requirement of quality and reliability of purchasers as well as the necessary locking of the proposal of the designers.

We arrive (and particularly in watchmaking) to propose a product that is as perfect as possible ... which is obviously illustrated by proposals for new models of watches, sometimes innovative, other times simply well thought out, to avoid the cost of the traditional methods of industrial production. Only a small number of parts will be sold and only if the equilibrium quota is reached! There is no question of missing out on the project. No one wants to work for nothing, nobody wants to invest at a loss.
There are almost 10 watches per month on Indiegogo or Kickstarter (to speak of the best known) ... and even though the need for watches may not be as important for consumers, as for collectors, rare are the failures in this area.

We cannot talk about each of these projects on MBA, they are not only global, but affect all genres; However, the most relevant to all public will be relayed from time to time not only to increase the offer but also to show that we must now rely on this phenomenon.

Griffin Emblem has already experienced three times the adventure to the delight of lovers of fine watchmaking. His creations have been particularly appreciated and made available at competitive prices for ultimate quality.
I was seduced by their new project and although I do not usually present several articles for the same brand, it is necessary to consider this phenomenon of crowfunding in the way to process the information. It is possible that some projects may be limited in time, or that a model of a brand will use this means to finance a new timepiece, but some are hoping to perpetuate their original idea. Everything is on the table today!
We hope, as the creators of the brand we are talking about here, that this fourth campaign will definitely establish the reputation of Griffin Emblem!

The choice of caliber is so important that sometimes the whole project flows from there. The brands that show up on these specialized platforms choose them carefully. These are most often Seiko or Miyota mechanisms that offer the best value for money. All the rest will be the object of attentive care to harmonize the whole, without omitting the necessary points related to the logistics and the commercial quality of the distribution.

In his fourth project, Griffin Emblem did not more than the previous three times, omitted these details.

Here we are before this offer:

Automatic Movement Miyota 9100
Skeleton presentation
Reserve of walking, about 40hrs
Dator (calendar day month)
Sapphire crystal
Serial number engraved on the back
Always the small customizable metal plate with its message
An optional folding buckle (a novelty!)
Zirconium Swarovski blue on the dial
Always in 42mm
5 Year Warranty


https://www.kickstarter.com/projects/griffinemblem/griffin-emblem-high-quality-skeleton-automatic-wat


Two basic models of the Early Bird and the Super Early Bird in option A and B that vary from a rather classic dial to a multi-count dial. The whole worked, sometimes with several colors and rear view on the movement.
With the possibility of engraving on a screwed side plate, the message of your choice.
Go ahead; it remains less than 40 days to choose your ultra customized watch for 309 to 379 euros depending on the model! ... and you will be delivered in October 2017.

 

Article en Français ici : Griffin Emblem, 4ème participation en financement participatif

Voir les commentaires

Publié le 16 Mars 2017

Nettuno 3 ETA 2824-2 (838€) & Tridente Chrono Valjoux 7750 (2000€)

Nettuno 3 ETA 2824-2 (838€) & Tridente Chrono Valjoux 7750 (2000€)

Je pense qu’il a rarement été aussi difficile de parler d’une marque de montre, tout en restant parfaitement objectif.

Contrairement à mes habitudes, je n’ai pas contacté la marque avant de publier cet article, car après avoir consulté toute la documentation disponible, j’ai trouvé que l’honnêteté de Marcello C sur sa philosophie et ses pratiques (quoiqu’on en dise) étaient suffisamment établies et dignes de confiance.

Cet avis restera pourtant beaucoup plus personnel que tous les autres à ce jour, car je reste néanmoins mesuré, si ce n’est dubitatif !

En effet, le grief largement partagé sur ses velléités à copier d’autres fabricants est bien réel. Il suffit de regarder avec attention ses Subs (ou plongeuses, si vous préférez) pour constater qu’elles reprennent les codes maintes fois détaillés par toutes les marques (comme d’ailleurs Seiko), qui ont cherché à donner à ces garde-temps spécifiques, une allure de Rolex. J’ai parlé précédemment de ma volonté de rester mesuré : Rolex n’a rien inventé et a même copié la Fifty Fathoms de Blancpain. Personne ne me contredira et, un succès aussi déflagrant et achevé a le mérite d’avoir inspiré de nombreuses générations à la recherche de la montre sous-marine parfaite.

Le seul reproche que l’on pourrait faire à Marcello C est d’annoncer vouloir...

« combiner l’amour pour la tradition et un Design innovant à une identité unique ».

Si nous en venons aux qualités de la marque, il faut sans contestation remarquer son amour du travail très bien fait et l’utilisation des meilleurs composants, des meilleurs artisans et du soin apporté non seulement à la conception même des garde-temps, mais aussi à leur maintenance absolument exceptionnelle dans le métier.

Nous sommes face au meilleur esprit de compétence germanique !

Les montres sont conçues, montées et vérifiées en Allemagne. Les plus excellents calibres suisses sont emboîtés dans un support parfait et le prix (pourtant serré) s’en ressent forcément : Ce n’est pas de la pâle copie chinoise de nos meilleurs produits européens - Ce sont des montres excellentes (depuis 1993) qui peuvent rendre fiers tous leurs possesseurs (valve hélium, verre saphir avec loupe, protection antimagnétique).

La petite équipe qui veille aux destinées de la marque ne cherche pas le profit absolu, mais semble s’enfermer dans sa conviction de faire autre chose… : de l’horlogerie originale. Je leur reconnais à cet égard la particularité assez rare de proposer ces fameuses plongeuses aux dames, largement oubliées par bien des entreprises horlogères.

Je vous encourage à découvrir le reste de leur histoire sur leur Site Internet :

https://www.marcelloc.de/, en veillant toutefois à lancer une traduction en français.

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié le 4 Mars 2017

RSC Watches

RSC pour “Ronald Steffen Creations” est une Entreprise Belge installée tout près d’Anvers, dans la ville de Schoten. Ronald Steffen, Belge né en Suisse a déjà un long passé de Designer en horlogerie. Il a fondé il y a quelque temps la marque STEFFEN (Swiss Made), qui propose de très originaux et luxueux garde-temps. C’est sa passion pour l’aviation qui l’a poussé à développer RSC Watches : une marque résolument inspirée des magnifiques avions anglais qui ont fait l’histoire des deux guerres. L’objectif étant de distribuer des produits de haute qualité, sans compromission sur les composants. Les projets et le montage des bracelets sont réalisés dans l’atelier Belge de la marque – les montres sont proposées en petite série avec pour la plupart d’entre-elles une garantie de 3 ans. Parfois massives et grand format, elles savent toucher les possesseurs de petits poignets avec des diamètres de 43 mm. Les cadrans des montres RSC Watches sont loin d’être sages : On ne tente pas de séduire les amateurs de classicisme ! Le travail de Designer a produit des objets originaux qui pour une fois ne tentent pas non plus de copier l’existant. Avec des boîtiers acier 316L, des verres minéraux renforcés embarquant de solides tracteurs Miyota, des bracelets cuir épais et solides, les montres RSC Watches s’imposent dans le cercle fermé des fabricants de montres d’aviateur. Un soupçon d’histoire, le profil d’un bel avion sur le cadran, il n’en faut pas plus pour séduire les amateurs. On vous fournira même sur un livret, l’histoire de l’avion dont la montre porte le nom : Spitfire, Fokker, Hanriot ou Vickers entre autre !

Les prix sont extrêmement raisonnables, ne cherchant pas à profiter de l’originalité. Ils s’échelonnent de 249€ à 359€ selon les modèles quartz et les diamètres vont jusqu’à 48mm – avec un modèle automatique, le P51-Mustang à 875€ qui embarque un calibre ETA et fait actuellement l’objet d’une souscription sur Kikstarter. Tous ces garde-temps vous seront expédiés depuis la Belgique. https://rscwatches.com/

Bonne nouvelle pour 2017 : Pour le même prix, tous les nouveaux modèles possèdent un calibre Suisse et un verre saphir !

 

Article en anglais ici : RSC Watches (English)

Modèle Hawker Hurricane diamètre 43mm

Modèle Hawker Hurricane diamètre 43mm

Voir les commentaires

Rédigé par montres bonnes affaires

Publié le 4 Mars 2017

RSC Watches (English)

RSC for "Ronald Steffen Creations" is a Belgian company located near Antwerp, in the city of Schoten. Ronald Steffen, a Belgian born in Switzerland, already has a long history as a Designer in watch making. He founded the brand STEFFEN (Swiss Made) some time ago, which offers very original and luxurious timepieces. It was his passion for aviation that led him to develop RSC Watches: a brand that was resolutely inspired by the magnificent English aircrafts that made the history of the two World Wars. The objective is to distribute high quality products without compromising on the components. The projects and the assembly of the straps are made in the Belgian workshop of the brand - the watches are offered in small series with for most of them, a guarantee of 3 years. Sometimes massive and large format, they know how to touch the owners of small wrists with diameters of 43 mm. The dials of the RSC Watches are far from being wise: One does not try to seduce the amateurs of classicism! The work of Designer has produced original objects which for once do not attempt to copy the existing. With 316L steel casings, reinforced mineral lenses with solid Miyota tractors, thick and solid leather straps, RSC Watches stand out in the closed circle of aviator watch manufacturers. A hint of history, the profile of a beautiful plane on the dial, it takes no more to seduce amateurs. You will even be provided with a booklet, the history of the aircraft whose watch bears the name: Spitfire, Fokker, Hanriot or Vickers among others!

The prices are extremely reasonable, not seeking to enjoy the originality. They range from 249 € to 359 € according to the Quartz models and diameters up to 48mm - with an automatic model, the P51-Mustang with 875 € (ETA caliber) and is currently under subscription on Kikstarter. All these timepieces will be shipped from Belgium.
https://rscwatches.com/

Good news for 2017: For the same price, all new models have a Swiss caliber and a sapphire Crystal!

 

Article in French here : RSC Watches (french)

Voir les commentaires

Publié le 28 Février 2017

Montre Paul Peugeot Or 1957

Montre Paul Peugeot Or 1957

Tout le monde connaît la famille Peugeot (« Pege Poix », c’est à dire « marchand de poixou de résines et goudrons »).

 

Pour les automobiles françaises, nous en sommes depuis 1810, à la 8ème génération ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Peugeot.

200.000 employés constituent aujourd’hui cette formidable force de réalisation et d’invention. On compte aussi un nombre considérable de collaborateurs portant ce nom, toutes générations confondues, ayant travaillé dans les réalisations de la famille – avec d’ailleurs des séparations bien définies par activités. Depuis les moulins à café jusqu’aux bicyclettes, après avoir démarré par la transformation du moulin familial en aciérie, tout au début du XIXème siècle. On fabriquait alors des lames de scie et (tenez-vous bien), des ressorts pour l’horlogerie !

 

Peugeot aurait-il cependant un jour fabriqué des montres, y a-t-il dans la famille un dénommé Paul ?

 

NON !

Montre publicitaire peugeot

Montre publicitaire peugeot

On peut certainement trouver des montres publicitaires marquées et distribuées par Peugeot automobile, mais elles étaient fabriquées par des entreprises externes et n’ont gardé que peu de valeur.

 

ALORS ?

 

Paul Peugeot, qui est-ce ? Probablement un homonyme ou même un cousin éloigné dont on sait qu’il était installé en Italie du nord dans les années 1957. Son crime : être horloger et fabriquer à la main des montres en or massif ! Très vite la société se développa et certaines fabrications reçurent le label Swiss Made, et cela dès 1970. Des garde-temps de réelle qualité, appréciés et distribués dans le monde entier (re-tenez-vous bien !)… à 10 million d’exemplaires !

 

Il est pourtant assez peu courant de dénicher aujourd’hui des montres dites « vintage » de cette époque avec le logo « PP Peugeot ». Quelques rares modèles or sont encore en circulation sur eBay ou les sites spécialisés.

PP Peugeot plaqué Or, Cristaux de Swarovski

PP Peugeot plaqué Or, Cristaux de Swarovski

L’entreprise des montres Paul Peugeot finit par être rachetée dans les années 78/80 par le Groupe américain Viva Time Corporation, installé à New York, un groupe horloger aux multiples marques, inconnues en Europe (TKO Orologi, Gino Franco, Trax, Timetech, Sesame Street ou Viva qui vient d’être discontinuée). La marque fut alors réorientée dans les années 1982 vers un registre plus proche de la Mode et abandonna les métaux précieux.

Logo Paul Peugeot

Logo Paul Peugeot

Aujourd’hui, les montres Paul Peugeot poursuivent leur développement en Amérique http://www.peugeotwatches.com/, avec un logo très simple, et qui bien que ressemblant au lettrage ancien de la marque automobile, ne revendique aucune filiation. Cependant le doute reste entretenu par certains fournisseurs anglais qui vendent sous l’appellation des « Automobiles Peugeot » quelques modèles à usage promotionnel.

C’est sans doute la raison pour laquelle il n’y a pas de dispute entre les deux familles Peugeot (véhicules et garde-temps).

Montre Peugeot promotionnelle actuelle

Montre Peugeot promotionnelle actuelle

Finalement on retrouve très souvent des marques de montres qui nous font penser aux automobiles, comme Porsche, Chevrolet ou bien des avions comme Messerschmitt… et le flou artistique continue de planer sur les relations entre les deux mondes.

 

Les montres Paul Peugeot sont probablement fabriquées en Asie, avec des mouvements Quartz japonais. La marque américaine reste imprécise sur la production de certains modèles Swiss Made plus élaborés. Je n’en ai pas découvert ! Tout juste trouvons-nous quelques pièces plaquées or embarquant un module Quartz suisse et quelques cristaux de Swarovski.

Montres Quartz Paul Peugeot actuelles

Montres Quartz Paul Peugeot actuelles

On peut acheter la plupart des modèles sur le Site de la marque, sur Amazon ou eBay. Ils ne présentent pas d’intérêt extraordinaire et sont commercialisés à des prix de 100 à 300 euros. Quelques garde-temps automatiques atteignent 450 euros, mais les mécanismes sont probablement également chinois ou même japonais (si l’on se fie aux visuels disponibles). Ce sont des montres ordinaires vendues avec le même type de marge que d’innombrables marques courantes internationales.

Montre Paul Peugeot Automatique actuelleMontre Paul Peugeot Automatique actuelle

Montre Paul Peugeot Automatique actuelle

Ceci dit... Peugeot Automobile conserve une capacité extraordinaire de création avec son Peugeot Design Lab, qui dessine pour l'automobile, mais aussi pour le rail, l'aviation et même la grande distribution.

En partenariat avec la nouvelle marque horlogère Suisse Pecqueur Conceptuals, le Studio vient en 2015 de proposer un nouveau garde-temps... à différentiel (comme pour l'automobile) de toute beauté.

La montre "Concept" de Pecqueur Conceptuals, par le Peugeot Design Lab

La montre "Concept" de Pecqueur Conceptuals, par le Peugeot Design Lab

Voir les commentaires